V i n e t y info planète


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L’Inde pense qu’il est moralement néfaste pour le pays, de réduire les émissions de CO²

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vinety
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 81
Localisation : Région
Emploi/loisirs : retraité, conception 3d, écriture, forum, lecture
Humeur : Généraliste, anti-conformiste, libre penseur et sceptique.
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: L’Inde pense qu’il est moralement néfaste pour le pays, de réduire les émissions de CO²   Mer 15 Avr - 3:28

Salut les membres et les lecteurs.

Chronique publiée le 14 avril sur le blog "Prometheus"de Roger Pielke, Jr,

Article traduit par Vinety le 14 avril 2009




L’Inde a été consistante sur son statut concernant la réduction de ses émissions domestiques de CO², sa réponse est "non". Hier, le Washington Post a réaffirmé une autre fois, cette prise de position de l’Inde.

"Si la question est, si oui ou non l’Inde va prendre une position sur son engagement à réduire ses émissions de CO², la réponse est non. Il est moralement néfaste pour nous d’accepter de réduire ces émissions, quand 40 % des Indiens n’ont pas encore accès à l’électricité," comme l’a mentionné un membre de la délégation indienne, lors de la conférence récente de l’ONU, tenue à Bonn. L’Allemagne, à mentionné, ce qui est une première au sommet de Copenhague tenu en décembre, sur les changements climatiques. "Comme de raison, tout un chacun veut aller vers le solaire, mais les couts sont élevés, très élevés."

La position de l’Inde va directement au cœur de l’ennuyant débat international sur le comment rapidement les nations vont exclurent les carburants fossiles dégueulasses qui polluent l’atmosphère en émettent plein de CO², tel que le charbon et faire un transfert aux énergies renouvelables, telles que le vent et le solaire. En Inde, le débat sur le choix entre les besoins urgents d’une croissance économique pour réduire la pauvreté et sa préoccupation sur les changements climatiques a depuis longtemps été coulé dans le béton



Plus de 60 % de l’électricité indienne est générée par le charbon. Alors que l’Inde grimpe rapidement dans la liste des pays pollueurs de la planète, les analystes disent que le charbon va continuer d’alimenter les besoins de l’économie des 1.1 milliards d’habitants de l’Inde pour encore au moins deux décennies. Mais l’Inde à répétitivement mentionné qu’elle ne compromettrait pas sa croissance en s’engageant dans des promesses de plan de réduction des émissions de CO² prévues pour les pays en émergence, qu’elle juge comme étant un des plus grands défis, quand il s’agit de pollution.

Amicalement

Vinety

_________________
La modération a bien meilleur gout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vinety.com
Vinety
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 81
Localisation : Région
Emploi/loisirs : retraité, conception 3d, écriture, forum, lecture
Humeur : Généraliste, anti-conformiste, libre penseur et sceptique.
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: L’Inde a préféré le charbon à Kyoto   Jeu 14 Mai - 3:06

Salut les membres et les visiteurs


voir ici : India Chooses Coal, Not Kyoto et ici

Avec de concert avec le monde qui parle des émissions de CO² et possiblement un autre programme de réduction de carbone style "Kyoto", l’Inde continue d’utiliser la source d’énergie la plus abondante qu’elle possède, le charbon. L’Inde obtient 51.4 % de son énergie primaire du charbon, la mettant dans les quatre premiers plus gros pays au monde qui dépend du charbon. Et la primauté du charbon va continuer pour des décennies à venir, étant donné que l’Inde a suffisamment de charbon en réserve pour durer au moins 100 ans.



Le résultat de l’utilisation de tout ce charbon : les émissions de CO² haussent plus rapidement chez elle que dans presque tous les autres pays sur la planète. Entre 1980 et 2006, les émissions de CO² de ce pays ont augmenté de 341 %. C’est un plus haut taux d’émission que la Chine (272 %), le Brésil (103 %), l’Indonésie (238 %), ou le Pakistan (272 %). En 2006, l’Inde était la troisième plus grosse émettrice au monde, avec 1,300 millions de tonnes de CO², derrière seulement les États-Unis (5,902 millions de tonnes) et la Chine avec (6,017 millions de tonnes).

En tenant compte de ces chiffres et l’énorme population de l’Inde, deux autres points sont évidents : les émissions de CO² de l’Inde vont continuer d’augmenter; et l’Inde ne sera jamais d’accords avec quelques types de règlementation mandataire que ce soit pour réduire ses émissions de CO², dans un protocole mondial post Kyoto

La question clé pour l’Inde est l’électricité. Le pays a un besoin criant pour plus d’énergie électrique et le charbon est le moins cher et le moyen le plus facile pour le pays pour produire rapidement plus d’électricité. À peu près 69 % de l’électricité indienne est générée par des centrales au charbon. L’Inde a plus de 80 centrales électriques alimentées au charbon et plusieurs autres sont en train d’être construites.

Le charbon est l’hydrocarbure le plus abondant en Inde, avec une réserve d’à peu près 56.5 milliards de tonnes, soit à peu près 6.7 % de toutes les réserves connues au monde. Et pendant que le pays veut augmenter son usage d’énergie renouvelable et nucléaire, ces sources vont demeurer de petits joueurs dans un futur prévisible. En 2012, l’Inde espère pouvoir aller chercher 10 % de sa capacité énergétique de sources renouvelables comme l’Hydro, le vent et le solaire. Ces sources ne représentent actuellement que 8 % de son énergie électrique. Le nucléaire continue d’être la filière privilégiée, avec 2.5 % des parts de son parc d’électricité.

Entre 1990 et 2007, la production d’électricité a augmenté de 172 %, faisant de ce pays le 14e marché où la production d’électricité, où la hausse a été la plus rapide dans cet espace de temps. Durant cet espace de temps, en Inde, la consommation de charbon a augmenté de 124 %. En 2007, la dernière année où des données fiables sont disponibles, l’utilisation de charbon de l’Inde était l’équivalent de 4,1 millions de barils de pétrole. C’était une augmentation de 6.6 % sur le niveau de 2006.

Un seul facteur pourrait restreindre l’Inde dans ses plans énergitiques: la politique. La région minière de charbon la plus riche de l’Inde est dans les états de l’est et centrale de Jharkhand, Orissa, Chhatisgarth et Bihar. Et certaines de ces régions ont été attaquées par de rebelles communistes, les Naxalites.

Néanmoins, le gouvernement indien a proclamé qu’il voulait que l’électricité soit disponible pour tous ses citoyens pour 2012. S’il espère arriver à ses fins, et s’assurer que l’électricité continue d’affluer, l’Inde va continuer de bruler beaucoup de charbon.

Traduit de l’anglais par Vinety, le 13 mai 2009

Amicalement

Vinety

_________________
La modération a bien meilleur gout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vinety.com
 
L’Inde pense qu’il est moralement néfaste pour le pays, de réduire les émissions de CO²
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoires de cochons d'inde
» Et si on parlait de superstitions ?
» Le mariage en Inde
» [LIEN] Devine à qui je pense
» Rodin inspire Sandipoete - Le penseur de Rodin pense

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V i n e t y info planète :: Climat, écologie, environnement et pollution.-
Sauter vers: