V i n e t y info planète


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Produits dérivés du phoque : vers une stricte interdiction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vinety
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 81
Localisation : Région
Emploi/loisirs : retraité, conception 3d, écriture, forum, lecture
Humeur : Généraliste, anti-conformiste, libre penseur et sceptique.
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Produits dérivés du phoque : vers une stricte interdiction   Dim 15 Mar - 19:00

Salut les membres

Il faut absolument lire ce tissu d’inepties démagogiques et dogmatiques Voir ici que s’apprête à faire le Parlement Européen, institution qui est aux mains des ONG et des activistes extrémistes de la go-gauche, pseudo humaniste, mais qui défendent plutôt les animaux au détriment des humains.

Ces activistes, tel que la Bardot, dont le toit manque quelques "bardeaux", ce qui est évident, se fout totalement des humains, en autant, que son délire sur le traitement des animaux fasse la une, et apportent des dons à Greenpeace, l’ONG impliquée dans tout ce qui touche l’environnement et la biodiversité.

Arlene McCarthy (PSE, UK) a écrit:
Cette position du Parlement avait été stimulée par les inquiétudes des ONG et de l'opinion publique dans la plupart des Etas membres quant au traitement infligé aux phoques.

Les inquiétudes des ONG sont les mêmes qu’ils propagent sciemment à travers l’occident, avec leurs campagnes "insensées" sur la biodiversité et le traitement des animaux. Ils ont avec l’aide des dons qu’ils soutirent du " vulgum pecus "sous de fausses représentations, utilisent ces fonds pour faire de la propagande tout azimutée, pour inciter les citoyens de l’Europe, à court-circuiter les pouvoirs nationaux et remplacer les Élus par une entité (supra nationale) qui dicte maintenant ses conditions à chaque leadeur des pays impliqués.

L’opinion publique est embrigadée par ces ONG puissantes, qui disposent de fonds quasi illimités, dont ils se servent pour l’intoxiquer, et ensuite, se servir de cette opinion qu’ils ont patiemment façonnée, pour leur octroyer un pouvoir, qui leur permettent de se substituer aux chefs d’État et aux députés nationaux qui ont été démocratiquement élus pour diriger leurs parlements respectifs.


Arlene McCarthy (PSE, UK) a écrit:

"Une claire majorité de citoyens de toute l'UE sont horrifiés par le massacre cruel de milliers de phoques chaque année", a commenté la présidente de la commission du marché intérieur, Arlene McCarthy (PSE, UK). "Ils ne veulent pas que ces produits soient en vente dans l'UE et aujourd'hui ma commission du marché intérieur a soutenu la demande des citoyens en vue d'une telle interdiction".

Si ces citoyens sont horrifiés, c’est qu’ils ont été profondément choqués par des images soigneusement choisies pour justement les offenser, en projetant en continu, un montage méthodiquement construit, sans contre partie, pour influencer démagogiquement l’opinion publique, et ensuite se servir d’elle, pour faire des lois qui favorisent leur vision dogmatique du monde, qui n’a rien a voir avec la dure réalité de la vie.

Arlene McCarthy Qui se bat contre là-contre façon, ce qui est totalement vertueux, ne se préoccupe pas du tout des ONG qui à leur façon, font de là-contre façon, en déformant la réalité de la chasse aux phoques, en utilisant la protection des animaux, pour justifier leur idéologie.

Les phoques, malgré les images anthropomorphiques que la Bardot veut bien leur accoler, sont des animaux pareils aux bœufs, aux poules, aux porcs et à toute la faune animale dont se servent les humains pour assurer sa survie. Tous les animaux servant de nourriture ou qui sont utilisés par l’homme, doivent avant d’être utilisés, tués. À moins que l’on veuille les consommer ou les écorcher vivant! La nature n’est pas morale, elle est plutôt sauvage et brutale, et chacune des créatures vivantes est assujettie aux contingences de la survie et non aux doléances des moralistes de tout acabit.

Arlene McCarthy, devrait s’occuper des vrais problèmes et non faire de la politique sur le dos des chasseurs de phoques ou de ceux qui essaient de survivre avec les moyens du bord.

Citation :
La position de la commission du marché intérieur a été soutenue par 25 députés sans abstention, avec le vote contre du rapporteur, Diana Wallis (ADLE, UK), et de 6 autres députés.

Heureusement que ce Parlement "fantoche" compte des personnes comme Diana Willis et six autres députés, qui sont plutôt praticopratiques qu’idéologiques. Un GBS qui devrait être toujours la base de toutes les décisions politiques et non une question de partisanerie, d’idéologie et d'opinion publique.

L’opinion publique s’exprime lors des élections, et ce sont ceux qui portent la voix de la majorité qui doivent décider des actions à prendre pour résoudre un problème d’ordre public. Ce ne sont pas les ONG qui doivent décider pour le peuple et qui doivent les inciter à la révolution, en faisant accroire au peuple qu’ils sont des victimes du pouvoir, et qu’une victime à la responsabilité légitime de contrer ce pouvoir.
Ces gestes sont irresponsables et antidémocratiques, et ne servent qu’à donner du pouvoir à des tyrans, qui eux ne se gêneront pas pour éliminer ou rendre muet les opposants à leur dictature. On se croirait revenue au Moyen âge dogmatique et l’inquisition avec ses chasses aux sorcières.

Les socialistes veulent-ils reprendre du galon en utilisant l’ONU et le Parlement européen pour arriver à ses fins? C’est ce qui semble poindre à l’horizon…Non. Heureusement que les Américains se sont réveillés et ont pris acte de ce danger et ont élu Barrack Obama pour les sortir de cette mystification idéologique.

Amicalement

Vinety

_________________
La modération a bien meilleur gout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vinety.com
Vinety
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 81
Localisation : Région
Emploi/loisirs : retraité, conception 3d, écriture, forum, lecture
Humeur : Généraliste, anti-conformiste, libre penseur et sceptique.
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Produits dérivés du phoque : vers une stricte interdiction   Lun 16 Mar - 17:23


Salut BillyJ


Ce que tu écris sont des bêtises, car le phoque n'est nullement menacé d'extinction. Il prolifère comme jamais auparavant.

Ce n'est pas parce qu'ils sont menacés d'extinction que le parlement Européen veut proscrire la vente de produits dérivés du phoque, mais parce que la Bardot, avec l'industrie de fourrure synthétique de son mari, fait tout ce qu'elle peut pour réduire la concurrence que la fourrure naturelle apporte à l’industrie de son cher époux et de celles des européens.

Pour cela, elle s’est servi de Greenpeace ou Greenpeace s’est servi d’elle pour créer des incidents et faire accroire au monde entier que les madelinots brutalisaient les bébés phoques, que la Bardot comparait à des bébés humains, dont ces bougres tuaient pour faire la récolte printanière d’une ressource qui n’est nullement en danger.

Ils ne les brutalisaient pas, car ce jeu requiert du temps et le temps est l’ennemi de cette récolte qui ne dure que quelques semaines. Ils les tuaient net d’un coup de bâton appliquer directement sur la tête. Ces phoques mourraient tous presque immédiatement.

D’ailleurs à ce chapitre, les bébés phoques ne sont plus chassés, parce que le gouvernement Canadien, à proscrit cette chasse aux bébés phoques mais a autorisé la chasse aux phoques adultes et juvéniles, et autorisé un quota d’abatage, pour réduire la population de phoques qui bouffe tout les poissons qui nagent autour et qui affecte l’industrie de la pêche. Mais cela n'a pas empêcher la Bardot à continué sa campagne, car cette chasse continuait de faire concurrence à l’industrie des fourrures synthétiques, malgré ce recul du gouvernement Canadien.

Tu sais toi comment on tue les porc, les bœufs, le agneaux et les poulets? Tu devrais passer quelques heures dans un abattoir du coin pour te renseigner. Tu aurais une idée moins angélique et idéaliste sur la réalité de la vie, où la nature n’entretient pas d’idées éthiques ou morales, quand il s’agit de la survie des espèces.

Je me demande pourquoi, ces gentils députés du Parlement Européen, ne réalisent pas que tué un animal quelconque pour survivre fait partie de la réalité de la vie et sans cela, nous serions tous condamnés à bouffer des bananes importés des tropiques. Ils sont tarés ou quoi ces Européens? Ils vivent dans un monde paradisiaque ou sur la terre.

Pour t’informer sur les opinions des écologistes québécois et canadiens, tu aurais avantage à lire ceci:

Voir l'article de François Cardinal: Publié le 13 mars 2009 à 11h30 | Mis à jour le 13 mars 2009 à 11h30 "Chasse aux phoques : entre démagogie et chauvinisme"

http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/francois-cardinal/200903/13/01-836245-chasse-aux-phoques-entre-demagogie-et-chauvinisme.php



Amicalement

Vinety

_________________
La modération a bien meilleur gout


Dernière édition par Vinety le Mer 22 Avr - 1:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vinety.com
Vinety
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 81
Localisation : Région
Emploi/loisirs : retraité, conception 3d, écriture, forum, lecture
Humeur : Généraliste, anti-conformiste, libre penseur et sceptique.
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Produits dérivés du phoque : vers une stricte interdiction   Jeu 19 Mar - 19:25


Salut Marcel


Vinety à écrit :
Citation :
Les phoques, malgré les images anthropomorphiques que la Bardot veut bien leur accoler, sont des animaux pareils aux bœufs, aux poules, aux porcs et à toute la faune animale dont se servent les humains pour assurer sa survie. Tous les animaux servant de nourriture ou qui sont utilisés par l’homme, doivent avant d’être utilisés, tués. À moins que l’on veuille les consommer ou les écorcher vivant! La nature n’est pas morale, elle est plutôt sauvage et brutale, et chacune des créatures vivantes est assujettie aux contingences de la survie et non aux doléances des moralistes de tout acabit. .../...

Marcel à écrit :
Citation :
Mais si je poursuis ton raisonnement, pourquoi ne pas manger de l'humain ?
Qu'est-ce qui nous «l'interdit » ? Une sorte de morale bobo rosâtre ? Hum, le goût peut être ? On dit que c'est un peu fade. Le cannibalisme est , sinon la règle, au moins fréquent dans la nature. Pourquoi ne pas en profiter : l'espèce n'est pas en voie d'extinction.
6 milliards et quelques de mac-burgers potentiels sur pattes! Le problème de la faim dans le monde résolu... Je plaisante! Encore que... On pourrait « recycler » nos morts ,non ? Des petites tablettes vertes.. Quel gâchis toute cette viande enterrée qui ne profite qu'aux vers... Et au moins la phrase « aime ton prochain.. » prendrait une autre ..saveur.

Si tu compares les phoques aux humains, comme le fait la Bardot, pourquoi pas. ! Cela irait dans la logique pseudo humaniste des ces malades, qui préfèreraient sans doute protéger les animaux, en bouffant des humains, plutôt que tuer l’un d’entre eux pour nourrir ses propres enfants.

Ça colle très bien avec leur logique et leur idéologie et celle des végétariens qui eux aussi vibrent sur le même thème. Protéger les animaux au mépris des hommes.

Marcel à écrit :
Citation :
Est-ce vraiment dans la nature de l'homme d'être naturel ?
Au vrai qu'est-ce que la nature vient foutre là dedans ? Quelle nature ? Une sorte de caricature mal construite, mal comprise, sur le modèle darwinien ? On pourrait, au moins, y réfléchir.

Bonne question, surement de quelqu'un qui carbure à l’angélisme et au dogmatisme religieux.
Ce sont ces hommes qui pensent qu’ils ne sont pas des animaux et qu’ils ont été créés pour chanter la gloire d’un dieu évanescent ou de penser qu’ils ne sont pas issus de la nature à travers une série de contingences non planifiées par quiconque.

Du créationnisme pur et dur, des promoteurs d’une vision ésotérique et idéaliste de l’homme, comme étant le protecteur de la nature, que le créateur aurait dans sa mansuétude chargé de cette tâche. Une morale et une éthique inaboutie et non collée à la réalité de la survie.

Marcel à écrit :
Citation :
L'homme porte un regard sur son environnement que j'imaginais critique. Je ne veux pas discuter de la bonne ou la mauvaise raison de chasser le phoque ( quelle espèce d'ailleurs ?) ou de tout autre animal . Mais, on peut au moins réfléchir à cet acte qui consiste à tuer ? On peut se demander si l'homme ne peut aspirer à un autre comportement que celui de prédateur 'à tout prix' ? Et si oui, comment peut il le faire ?

Si tu ne veux pas discuter de ces raisons, c’est que déjà tu as une vision étriquée et dogmatique de la réalité humaine et de la nature. La nature au complet, incluant les hommes, survivent de la prédation d’une façon ou d’une autre, tout au long de la chaine alimentaire.

Dans la nature, il n’y a rien de candide ou d’innocent. Tout se trame autour de la reproduction et de la survie à tout prix, même si pour cela, des espèces doivent disparaitre. C’est la loi naturelle de la survie et c’est pour cette raison que depuis 3.5 milliards d’années, la nature a éliminé plus de 99 % des espèces qui ont vécues sur terre. La biosphère actuelle n’abrite que seulement 1 % de toutes les espèces animales et végétales qui ont existés sur notre globe. L’humanité toute entière fait aussi partie de ce paradigme, et elle aussi pourrait un jour disparaitre.

Marcel à écrit :
Citation :
Imagine de faire manger du chien ou du chat ( voire du cheval pourtant si gouteux ) aux européens... Pourtant, qu'ont ils de différents ? Une sorte « d'amitié » millénaire avec l'humain ? Foutue morale !

Tu n'as pas a imaginé ce que les hommes mangent, car les hommes ont depuis un temps immémorial, bouffés à peu près tout ce qui existe de comestibles qui peuvent leurs servir d’aliments, des insectes les plus dégoutants, aux animaux les plus exotiques, incluant les chiens et les chats. Tu as raison de penser que les Européens ont une foutue morale. C’est à cause du fait qu’ils ont depuis longtemps perdu le contact avec la réalité, étant loin des préoccupations réelles des humains dans la vie de tous les jours, en se réfugiant dans une philosophie, un angélisme et un dogmatisme complètement déconnectés de la réalité.


Marcel à écrit :
Citation :
La morale ? On en est aujourd'hui à se débarrasser de ce mot comme d'un glaive encombrant. Pourquoi ? C'est une de nos caractéristique et (sous une forme plus simple) commune à la plupart des animaux « évolués ». Un réflexe économique ( pas dans le sens du marché !) Sans elle pas de « famille » au sens éthologique. Pas de société. C'est quelque chose de terriblement naturel que la morale !

Quelle morale ? Celle des Papoues anthropophages, celle des asiatique qui bouffent tout qui bougent, celle des terroristes musulmans qui tuent ceux qui n’abondent pas dans leur code de morale, celle des chrétiens du moyen âge, qui selon leur code moral ont tué des milliers des leurs lors de la Sainte inquisition, celle des communistes, qui ont exterminé ceux qui était contre leur idéologie, celle des eugénismes comme Hitler, un chrétien, qui a guerroyé contre l’Europe et dont 100 millions de personnes ont péri dans cet holocauste, celle des ultralibéralismes, ou celle des écoterroristes du moment qui sont prêt à assassiner l’économie occidentale, pour installer un régime dictatorial supra national qui n'aurait de compte à rendre à personne en y instaurer leur morale à la gomme qui est loin de la réalité humaine.

Marcel à écrit :
Citation :
Ah ! Je rêve de grandes chasses au naturel... (En Australie par ex., avec lance pierres à lunette). Et m... pourquoi est-ce interdit ?

La chasse dont tu parles est une chasse récréative et non une chasse de survie. Je suis aussi contre ce type de chasse, car je déteste tuer un animal pour les sensations fortes qu’elles procurent. Mais la chasse ou la pêche pour s’alimenter est tout a fait acceptable, et je dirais même indispensable. Cependant, je n'ai pas à passer de jugement moral sur la chasse récréative, car qui suis-je pour me permettre de juger les actions des autres? Ce n'est que les moralisateurs qui parlent de morale, chacun a la moralité de ses convictions et n'as pas à les partager avec les autres ou les obliger à penser comme lui.

Marcel à écrit :
Citation :
J'ai sur ce sujet plus de mal à te suivre que sur le RCA...
Ma foi... je vais quand même essayer !

Très bonne résolution.

Amicalement

Vinety

_________________
La modération a bien meilleur gout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vinety.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Produits dérivés du phoque : vers une stricte interdiction   

Revenir en haut Aller en bas
 
Produits dérivés du phoque : vers une stricte interdiction
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La contre-façon de produits dérivés ...
» Mes achat de produits dérivés animé
» produits dérivés Disney
» Les produits dérivés de la ToT que vous aimeriez avoir?
» Les moments heureux et/ou bizarres des produits dérivés ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V i n e t y info planète :: Philosophie et politique-
Sauter vers: