V i n e t y info planète


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pseudo-science imaginative

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vinety
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 81
Localisation : Région
Emploi/loisirs : retraité, conception 3d, écriture, forum, lecture
Humeur : Généraliste, anti-conformiste, libre penseur et sceptique.
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Pseudo-science imaginative   Lun 2 Mar - 19:04


Salut André

Je commente ce texte probablement issu de quelqu’un qui fonde ses écrits sur la pensée populaire, les ragots et sur la pensée dominante sans vérifier ce qu’il écrit. De simples opinions de ti-gus qui sont trop paresseux pour vérifier leurs dires. Toute la base de ce texte se réfère au mythe des GES, et le CO² atmosphérique qui serait la cause du "réchauffement climatique" oops : les changements climatiques.



ti-gus a écrit:
Certains pensent en effet que lorsque la civilisation humaine est véritablement née, il y a eu un peu partout une consommation effrénée de bois (qui a été brûlé dans le processus) et une déforestation pour permettre la culture (comme le riz).


vraie : Quand les hommes ont en effet découvert comment fabriquer le feu ou le conserver ou le transporter, effectivement, ils l’ont utilisé pour toutes sortes de besoins. Son exploitation, les "énergies fossiles et ligneuses", sont issue de ressources qui se renouvèlent, certes, mais à des échelles de temps différentes. Mais le problème n’est pas les ressources, mais bien le manque de ressources.

ti-gus a écrit:
L'effet de « civilisation » sur le réchauffement climatique emporte de plus en plus de suffrages auprès de la communauté scientifique et semble corroboré par les récentes simulations sur ordinateur.

Faux :
Que l’"effet" de civilisation emporte de plus en plus de suffrages auprès de la communauté scientifique ne veut rien dire, car ce n’est que le résultat d’une propagande savamment orchestrée pour avaliser la bourse du carbone et maintenir l’idée d’un consensus qui n’a jamais existé parmi les scientifiques. Doublement faux : un, pour l’effet de civilisation et deux, pour l’idée du consensus parmi les scientifiques.

ti-gus a écrit:
Si la révolution industrielle a bien entendu joué un effet considérable sur le plan de l'émission des gaz à effet de serre, le plus remarquable est surtout que cela fait très peu longtemps.

La révolution industrielle a effectivement, depuis 1880, utilisé beaucoup d’énergie fossile et cela à produit beaucoup d’émissions de GES. Mais, ces GES n’ont pas augmenté pour autant la température. Car si l’on compare la consommation d’énergies fossiles avec l’augmentation de la population, certes, il y a effectivement une corrélation très évidente et facilement compréhensible. Plus de monde, plus grand est le besoin en énergie.




Cependant, il n’y a aucune corrélation entre l’augmentation de la population et la température, sur cette période, et surtout aucune entre l’émission de GES et la température. Depuis 1880, la température a haussé de 0.5°C par siècle.



La ligne de pente en noir = la tendance de la hausse de température sur 120 ans, en bleue, les variations de température par décennies, et en rouge, les tendances intermédiaires de 30 ans.
Comme on peut facilement le constater, aucune corrélation entre le premier graphique et le deuxième. Conclusion : cette hypothèse (RGA) vs température est absolument fausse.

ti-gus a écrit:
En comparaison, les petits impacts successifs dus à la naissance de la civilisation ont joué sur d'assez longues périodes de temps qui se sont accumulées.

Il semble donc qu'il y a de 5 000 à 8 000 ans de cela, les taux de dioxyde de carbone et de méthane dans l'atmosphère ont suivi une croissance régulière, contrairement à ce que l'on a constaté durant les précédentes périodes glaciaires.

Faux : Il n’y a pas eu d’accumulation de CO² et de méthane dans l’atmosphère depuis 10 000 ans. Il y a une corrélation entre la température de surface et la production de CO² et de méthane. Ce n’est pas les GES qui augmentent la température, mais bien la température qui augmente les GES.

Très facile à comprendre, quand il fait chaud, la nature est hyper luxuriante et animée. Les plantes qui poussent absorbent le CO² et produisent de l’oxygène et éventuellement pourrissent et produisent beaucoup de méthane. (23 fois plus d’impact que le CO².) La faune ingurgite les plantes et lors de la digestion, produit beaucoup de CO² qui est expiré dans l’atmosphère. Le soleil chauffe la surface de l’océan qui vaporise l’eau, et la vapeur constitue la principale partie des GES, soit près de 98 %. Le CO² ne compte que pour 4 molécules par 10 000, soit aujourd’hui, 380 ppmv, 0.038 % de total des GES. Le 100 ppmv, que l’on attribue à l’activité humaine et sa consommation de carburant fossile, ne représentent que 100 ppmv de CO², soit 1 mol par 10 000 mol du total des GES, ou 0.01 % du total des GES.

Quand la température descend, les GES sont absorbés par la terre entière, et le CO² se dissout dans les océans. La nature ne produit plus autant de plantes et moins de faune, en conséquence, moins de GES. Ci-dessous, trois graphiques :
Le premier montre comment les GES suivent la température.
Le deuxième montre les cycles de température depuis 4500 ans
Et le troisième la non-corrélation entre la démographie humaine et la température du moment.


Comme on peut le constater sur ce graphique, la ligne pointillée qui marque les émissions anthropogéniques de CO², ne suivent pas du tout la ligne noire en gras, qui montre les températures atmosphériques annuelles. Cependant, la ligne noire du bas qui indique l’accumulation de la masse atmosphérique de CO², correspond presque parfaitement avec la température annuelle.



Ce graphique montre les variations de température depuis 4500 ans et celui plus bas, la non corrélation entre la démographie et la température de la terre.





La croissance exponentielle de la population humaine n'aurait pas pu se poursuivre sans une augmentation parallèle du rendement de la production de nourriture permise à partir du XXe siècle, par l'utilisation des nouvelles connaissances en physique, en chimie, en biologie et surtout avec la disponibilité d’une source d’énergie à bon marché, le pétrole.

Date Population
-8000: 5 millions
-600 : 250 millions
1600 : 400 millions = La population actuelle de la France, les É.U. et le Canada.
1800 : 1 milliard
1930 : 2 milliards
1960 : 3 milliards
1975 : 4 milliards
1987 : 5 milliards
2000 : 6 milliards
----------------------
2050 : 9 milliards
2100 12 milliards

Depuis 10 000 ans, la population s’est multipliée par 1340 fois.
Depuis 1600, la population s’est multipliée par 17 fois
Entre, il y a 10 000 ans et 1600, la population augmentait de 42 000 individus par année.
Entre l’année 1600 et l’an 2000, la population a augmenté de 1.4 million d’individus par année, soit 33 fois plus rapidement.

L'ONU estime que la population humaine devrait atteindre 9 milliards en 2050 et qu'elle devrait se stabiliser autour de 12 milliards vers 2100... ce qui représente le double de la population actuelle! Ajoutons toutefois que des calculs plus récents donnent des prédictions à la baisse.

Bibliographie : Daniel Fortier http://www.censusindia.gov.in/Census_Data_2001/Census_data_finder/C_Series/Population_by_religious_communities.htm

ti-gus a écrit:
Tout indique en effet que la Terre devrait être plongée actuellement dans une période glaciaire. C'est que la Nature et la température fonctionnent par cycles de nature orbitale. Ce qu'il faut retenir, en clair, c'est que si les humains n'existaient pas, la Terre serait en pleine période glaciaire (à toute chose malheur est bon).

Vrai en partie, mais durant le XXe siècle, il a eu 5 périodes de changements climatiques, et ce n’est probablement pas le refroidissement qui existe depuis 2003, qui va nécessairement nous propulser vers une ère glaciaire. Le cycle de nature orbitale mentionné est n’importe quoi, et n’est pas digne de quelqu’un qui pense informer ses lecteurs. On dirait, plutôt de la désinformation et de la propagande camouflée.

ti-gus a écrit:
Toutes les récentes simulations numériques donnent des indices supplémentaires que les premières actions humaines et le démarrage de l'agriculture sont responsables de ce décalage de la période de la nouvelle ère glaciaire que la Terre a connu environ tous les 100 000 ans ces derniers millions d'années (et qui a donc été, un peu trop brutalement sans nul doute, repoussée).

Faux absolument faux. Même, s’il existe de telles simulations numériques, elles doivent être basées sur l’imagination débridée des programmeurs qui ont créé ces modèles. On a qu’à revoir le dernier graphique pour constater le peu de valeur de ce "point de vue". Cette personne écrit n’importe quoi à la va-vite, pourvue que son texte semble tenir la route.

P.S. Je te remercie pour ce texte. Il m’a drôlement inspiré et a surement créé le bordel dans l’esprit des membres. Je ne recommande pas aux membres de lire les textes de cette URL. À moins, que l’on veuille reconnaitre la réalité de la démagogie et de ses effets pervers sur les gens crédules et trop paresseux pour s’informer adéquatement.

Je n’ai jamais lu autant de bêtises sur une seule page de texte!

Amicalement

Vinety

_________________
La modération a bien meilleur gout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vinety.com
 
Pseudo-science imaginative
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Play Imaginative Super Alloy - BATMAN
» DC Super Alloy Batman by Jim Lee 12" 30cm die cast armor
» PLAY IMAGINATIVE SUPER ALLOY - FLASH (NEW 52)
» PLAY IMAGINATIVE - IRON MAN MARK VII
» PLAY IMAGINATIVE SUPER ALLOY - BATMAN (NEW 52)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V i n e t y info planète :: Science et théories-
Sauter vers: