V i n e t y info planète


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 James Hansen finalement près du limogeage! Le GIEC va-t-il survivre?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vinety
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 81
Localisation : Région
Emploi/loisirs : retraité, conception 3d, écriture, forum, lecture
Humeur : Généraliste, anti-conformiste, libre penseur et sceptique.
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: James Hansen finalement près du limogeage! Le GIEC va-t-il survivre?   Mar 17 Fév - 4:34

Salut les membres

Selon le Dr John S.Theon, James Hansen aurait été très embarrassant pour l’agence de la NASA. Ci-dessous, une traduction des deux courriels qu’il a envoyé à Marc Morano.


James Hansen (né le 29 mars 1941 est un scientifique Américain, directeur du NASA Goddard Institute for Space Studies. Il est surtout connu pour ses recherches sur la climatologie et son alerte dans les années 80 du réchauffement global de la planète du à l'activité humaine.



--------Message original--------

De: John Theon [mailto :jthon@XXXXXXX]

Envoyé le 15 juin 2009, 10:05 PM

A Morano, Marc, (EPW)

Sujet: les modèles climatiques sont inutiles.

Oui, on pourrait dire que j’étais en effet le patron d’Hansen, parce que j’avais à justifier ses fonds de recherches, allouer ses ressources, et évaluer les résultats. Je n’avais pas l’autorité de faire son évaluation de ses performances annuelles. Hansen n’a jamais été muselé, même s’il a violé les règles officielles de la NASA sur sa position sur les pronostiques climatique. (Nous n’en savions pas suffisamment, pour être en mesure de prédire des changements climatiques et de ses effets sur l’humanité). Hansen a embarrassé la NASA, en clamant à haute voix en 1988 devant le Congrès américain que nous faisions face à un réchauffement global du climat.

Le Dr déclare que les "modèles climatiques sont inutiles." " Comme Theon l’explique, je crois que les modèles sur les changements climatiques ne peuvent simuler de façon réaliste le système climatique, parce qu’il y a tellement d’échelles de processus importants de sous réseau, soient; que les modèles les reproduisent très pauvrement ou qu’ils les omettent complètement. De plus, quelques scientifiques ont manipulé les observations pour justifier la modélisation de leurs résultats. En le faisant, ils n’ont ni expliqué ce qu’ils ont modifié des observations, ni expliqué comment ils ont fait. Il ajouta : Ils ont résisté à rendre leurs travaux transparents, pour qu’il soit possible de les reproduire de façon indépendante par les autres scientifiques. C’est à l’opposé de ce dont on s’attend de la science. Par conséquent, il n’y a pas de justification rationnelle pour utiliser des projections modélisées du climat pour établir des politiques publiques.

Avec mes meilleurs vœux, John



Deuxième courriel;

De Jtheon [mailto:jtheon@XXXXXX]
Envoyé,jeudu le 13 janvier 2009 à 12:50 PM
À: Morano, Marc (EPW)

Sujet : Re : Content de te revoir.

Marc, en effet, c’était un plaisir de te revoir. Je suis reconnaissant de l’opportunité qui m’est offerte, pour ajouter mon nom à la liste de ceux qui sont en désaccord avec l’idée que le réchauffement climatique est anthropique. Mon curriculum vitae suit. Utilises le autant que tu le désires, selon tes propres besoins.

C. V:
John S. Theon, Education: B.S. ingénieur en aéronautique. (1953-57); Aérodynamicien, Douglas Aircraft Co. (1957-58); comme officier de la réserve de la USAF (1958-60),B.S. en météorologie (1959); J’ai servis comme officier météorologique 1959-60; M.S, en météorologie (1960-62); Chercheur scientifique de la NASA Goddard Space Flight Ctr. (1962-74); Directeur du département de météorologie. GSFC (1974-76); Assistant directeur de laboratoire pour Atmos. Sciences, GSFC (1977-78); Scientifique du programme de la NASA Global Weather Research Program, siège social de la NASA (1978-82); Directeur du département de la dynamique atmosphérique & des radiations, bureau chef de la NASA, (1982-91); Dr en génie physique et mécanique, cours d’études et dissertation en science atmosphérique (1983-85); Directeur du département en dynamique atmosphérique, radiations et hydrologie du bureau chef de la NASA. (1991-93); Directeur du programme de recherche des processus climatiques, bureau chef de la NASA (1993-94); Scientifique en chef de la mission du bureau "la planète Terre", bureau chef de la NASA (1994-95); Consultant scientifique, pour l’institut pour les stratégies globales de l’environnement, (1995-99); Consultant scientifique pour Orbital Sciences Corp. (1996-97) et le laboratoire de propulsion par réaction de la NASA (1997-99).

Comme directeur en chef des différents programmes du siège social de la NASA (1982-94), j’étais responsable de toutes les recherches météorologiques et climatiques de toute l’agence, incluant les recherches de James Hansen, Roy Spencer, Joanne Simpson, et des centaines d’autres scientifiques du centre de la NASA, dans les établissement d'enseignement et du secteur privé, qui travaillaient sur des recherches climatiques.

Mes meilleurs souhaits, John

P.S. La tradiction complète de l'article de Marc Moreno est en marche. à lire très prochainement.

Amicalement

Vinety

_________________
La modération a bien meilleur gout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vinety.com
Vinety
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 81
Localisation : Région
Emploi/loisirs : retraité, conception 3d, écriture, forum, lecture
Humeur : Généraliste, anti-conformiste, libre penseur et sceptique.
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: James Hansen finalement près du limogeage! Le GIEC va-t-il survivre?   Mar 17 Fév - 18:43


Salut Pierre (b1a2s3a4l5t6e7)


Pierre a écrit:
Salut, les spécialistes veulent tellement allé dans les détails, qu'ils se perdent dans leurs détails. Mon approche est tout autre, on a pas besoin d'évalué et mesuré tous les petits détails, ont peut meme faire une analyse sérieuse sans meme utilisé un laboratoire.

Je ne vois pas ce que tu veux insinué, autre que les spécialistes se servent de leur position en haut de la pyramide du savoir pour embrouiller le peuple. C’est un pouvoir qu’ils possèdent et souvent ils en abusent comme l’a fait notre bon ami Hansen. Mais, voila, les scientifiques ne sont pas tous des démagogues et il en reste suffisamment d’honnêtes et d’intègres pour redonner à la science toutes ses lettres de noblesse.

Cette longue saga du RGA qui dure depuis 1988, va-t-elle enfin être démystifiée complètement et redonner au peuple l’espoir dans le futur qu’il mérite. La planète ne se dirige pas vers une fin du monde catastrophique, loin de là, mais il y a plusieurs entités religieuses qui carburent sur cette idée, dont la nouvelle religion de l’écofascisme, (environnementaliste inabouti et primitif) basé sur les évènements climatiques naturels, dont ils voudraient bien, que les hommes en soient responsables et qu’ensuite ils peuvent les culpabilisés de façon à pouvoir les manipuler par les sentiments d’infériorisation que leurs caricatures éhontées de la réalité a produite et se servir de ce sentiment qu’ils ont habilement et intentionnellement créer, pour dicter leur volonté politique à l’humanité. C’est ça la réalité du CO² et des GES, une arnaque bien montée.

Pierre a écrit:
C'est pourtant tres simple pour la base, des milliers de tonnes de carburant fossile dont nous connaissons la composition se retrouve dans l'atmosphere et les océans, pour la partie du carbone de ces carburants, qui ne peut etre transformé que sous forme de CO2.

Oui c’est effectivement simple comme "KISS", (Keep It Simple Stupid), métaphore utilisée dans les cours d’ingénierie industrielle pour sensibiliser les étudiants aux tentations irrésistibles de compliquer un problème pour lui donner plus d’importance et de faire preuve d’érudition dans leur discipline respective.

J’ai durant toute ma vie eu à combattre ce fléau, contre des confrères vaniteux de tout acabit qui peuple ce beau monde des "élites", et qui fait tant de mal à la science et aux technologies découlant de celle-ci. On a fait la même chose avec le CO² et son importance dans la biosphère, pour en faire un polluant dont il faut se débarrasser. Je me demande ce qui arriverait de la biosphère sans CO². Surement alors, la fin du monde tant souhaité par certaines organisations messianiques.

Pierre a écrit:
Comme ce carbone est une grande richesse pour toute les especes vivantes, alors profitons de cette manne aussi et j'ai déja fait mes suggestions pour profiter de cette manne, dont la principale est la suivante: Pour chaque atome de carbone brulé des carburants fossiles, nous avons le privilege d'en enfouir tout autant dans les sol agrico-forestiers sous forme de charbon de bois pour en augmenter leurs richesse agricole et forestiere Smile .

Le charbon de bois vient du "bois" et pas directement du CO² atmosphérique. Cependant, oui si on le "pyrolyse" (par l’absence de comburant " l’air") ce bois peut effectivement servir d’amendement pour la terre, comme la "terra prêta" (compost naturel ou anthropologique) de l’Amérique du Sud ou le "compost naturel" de nos marécages, qui peuvent aussi servir de carburant ou amender les sols.

Mais, Pierre, il n’est pas possible de transformer directement le CO² atmosphérique en un produit pour amender le sol. Il faut obligatoirement passer par le processus biologique naturel de la transformation par la photosynthèse du CO² atmosphérique en matière ligneuse et ensuite, en matière carbonée obtenue par "pyrolyse", ou "composté", ou tout simplement par le processus long et compliqué de la nature, qui transforme cette matière fibreuse en charbon, pétrole, et gaz naturel, par la décomposition naturelle et sa transformation par la pression et la chaleur terrestre en matière fossile ou en "compost".

P.S. Merci Pierre pour tes postes respectueux et polis. Ils m’inspirent, car sans arguments contraires, il est impossible de tenir un dialogue intéressant pour tous.

Amicalement, bonne journée et lâche pas la "patate" mon homme.

Vinety

_________________
La modération a bien meilleur gout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vinety.com
Vinety
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 81
Localisation : Région
Emploi/loisirs : retraité, conception 3d, écriture, forum, lecture
Humeur : Généraliste, anti-conformiste, libre penseur et sceptique.
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: James Hansen finalement près du limogeage! Le GIEC va-t-il survivre?   Mer 18 Fév - 18:08


Salut Pierre (b1a2s3a4l5t6e7)


Merci pour l’url sur Dynamotive, qui se spécialise dans la carbonisation de la biomasse.

Cette compagnie réinvente avec des technologies modernes, dont la "pyrolyse", le processus naturel qui consiste à transformer la biomasse en charbon et en pétrole, par la décomposition des déchets ligneux qui contiennent le carbone, issu du CO² de l’atmosphère par photosynthèse.

Où ce processus de carbonisation naturel en charbon et pétrole prend des millions d’années à se concrétiser, la pyrolyse le fait en quelques heures. Le produit brut obtenu est de la cendre où existe une très forte concentration en carbone (charbon), qui peut être ensuite transformé en "carburants", utilisable pour alimenter en énergie calorifique les chaudières, les fours à poterie et les turbines à gaz, mais malheureusement inutile comme carburant pour les moteurs à combustion.
Impossible d’utiliser directement le charbon pour alimenter un moteur à combustion.

Note : mentionnée dès le début du PDF de "Dynamotive".

Cependant, ce charbon peut être transformer en "biocarburant" par des processus technologiques bien connus, comme on peut le ire sur ce PDF.

Cependant, il ne faut pas perdre de vue l’extrait suivant :
Citation :

Du point de vue des émissions de CO² enfin, les deux filières, mais surtout la filière de liquéfaction du charbon, même dans l’hypothèse d’un captage-stockage du carbone, n’apportent aucune amélioration, mais au contraire une augmentation des émissions spécifiques de CO² par rapport aux filières pétrolières actuelles.


Tu mentionnes l’utilisation du charbon de bois pour amender le sol, cependant tu oublis de mentionner que ce marché est inexistant et a peu d’avenir comme le mentionne "Dynamotive au début de sont PDF en anglais. Surement à cause des engrais chimiques venant du pétrole et s’achetant à bas prix et qui sont tellement efficace.

Toutefois, l’utilisation de la bio masse, telle que la "terre prêta", la tourbe, le compost, les fumiers et le "char" obtenu par "pyrolyse" sont aussi très utiles pour amender les sols. Leurs avantages sont qu’ils retiennent l’humidité, filtrent les eaux de surfaces et réduisent le lessivage des sols, contrairement aux engrais chimiques.

Cette filière de captage de CO² existe parce que le CO² a été diabolisé, par les entreprises du taxage du carbone, qui ont été promues par les Hansen et les Al Gore, qui possède lui-même un bureau de courtage en carbone!

Pierre, je sais que tu étais très convaincu par le discours alarmiste des GES et surtout du CO². Mais, maintenant que tu crois le contraire, je suis d’accords avec toi que les déchets environnementaux peuvent servir à produire des carburants, mais ne sont pas pour autant absent d’émission de CO², comme mentionné sur la citation plus haut.

Maintenant, que le CO² n’est pas le problème, mais le déclin possible du pétrole à moyen terme, il est tout à fait naturel et rationnel que la science et la technologie, cherchent des moyens pour les remplacer, et une de ces technologies est celle proposée par "Dynamotive". D’ailleurs, toute la génération de nouveaux scientifiques présentement formés sera en première ligne pour résoudre ce problème de déplétion du pétrole et trouver des alternatives.

Mais le charbon, étant déjà le premier combustible "fossile" très abondant et très répandu sur la planète, et selon toutes les sources, il y en a encore pour 200 ans, et les processus actuels pour transformer les déchets ligneux en combustible (charbon) a peu d’avenir, considérant la plénitude de charbon naturel. Le charbon naturel ou anthropique, a le même problème de pollution pas le CO² , mais les aérosols et les gaz toxiques résultant de la combustion du charbon naturel ou anthropique.

Toutefois, le captage de ces gaz toxiques et des aérosols malfaisants peut être filtré à la source, et c’est ce que la science et les industries associées à ces technologies font de mieux pour les enlever de notre environnement et assainir l’air que l’on respire.

Je suis un éternel optimiste, mais pas un idiot pour autant et je vois tous les subterfuges utilisés par les profiteurs pour arnaquer le peuple, dont l’idée que le CO² est néfaste pour l’humanité et le climat!

Amicalement

Vinety

_________________
La modération a bien meilleur gout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vinety.com
Vinety
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 81
Localisation : Région
Emploi/loisirs : retraité, conception 3d, écriture, forum, lecture
Humeur : Généraliste, anti-conformiste, libre penseur et sceptique.
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: James Hansen finalement près du limogeage! Le GIEC va-t-il survivre?   Jeu 19 Fév - 20:11

Salut Pierre

Pierre :
Citation :
Salut, personellement au début de mon secondaire, dans l'un de mes premiers cours de chimie, tout les étudiants avait déja fait une expérience de pyrolyse, je m'en souvient tres bien; on chauffait des petits batons dans une éprouvette avec un chalumeau, avec une petite ouverture pour laisser échapper les gaz, ce qui restait dans l'éprouvette était du charbon de bois et du goudron.

Je suis un peu surpris par l’énoncé de ton expérience de labo sur la pyrolyse? Pourquoi? Parce que la "pyrolyse" ne laisse pas aucun résidu liquide. D’ailleurs, autrefois, on appelait la "pyrolyse", distillation sèche. Le charbon de bois est obtenu en faisant chauffer les déchets à une température de 400°C pendant plusieurs heures ou quelques jours. Ce procédé est appelé "carbonation". voir ici Comment pouvait-on obtenir un charbon de bois en quelques minutes?

Pierre :
Citation :
Une version de ce procédé exploité par la compagnie Dynamotive, est des copeaux de bois ou brindilles a la place des petits batons, puis les gaz d'échappement sont brulé a l'air pour fournir l'énergie nécessaire a la pyrolyse. Cette compagnie produit directement du bio-gaz a la place du goudron dans leur procédé de pyrolyse.

C’est exact, elle produit des biogaz, qui peuvent être utilisés à place des gaz naturels. Mais il est beaucoup plus facile et beaucoup moins onéreux d’utiliser le gaz naturel qui suinte à profusion de la surface de la Terre et qui brule à l’air libre depuis toujours, faute d’infrastructures pour les emmagasiner et les transporter où ils seraient utiles.

Si ces entreprises comme "Dynamotive" n’étaient pas subventionnées avec nos taxes, elles ne pourraient pas faire leurs frais, espérer en tirer un profit et ne seraient pas rentables. Quand, les gaz fossiles ne seront plus disponibles (dans quelques centaines d’années, sinon des milliers), il sera temps alors de se tourner vers des sources anthropiques.

Pierre :
Citation :
A ma connaissance la principale utilisation de leur charbon de bois n'est pas utilisé dans le procédé qui lui permettrait d'être liquifié en hydrocarbure, bien que c'est un produit de qualité pour un tel procédé.

Tu as raison. D’ailleurs, ils ne produisent pas de charbon de bois, (agrobiochar) car il n’existe pas de marché pour cet amendement des sols. Cependant, ils produisent un produit similaire à celui des sables bitumineux, qui peut être utilisé pour alimenter en énergie calorifique les chaudières, les fours à poterie et les turbines à gaz, mais malheureusement inutile comme carburant pour les moteurs à combustion.

Pierre :
Citation :
Si rien n'est fait pour informer les gens, en particulier les agriculteurs et les forestiers, on continura a acheter les engrais chimique et on négligera l'option du charbon de bois faute de connaitre son utilité pour améliorer la qualité des sols.

L'espoir est permis car il y a des millénaires des populations ancienne en Amérique du Sud et en Afrique ont réussis a obtenir des sols de grande qualité avec des sols tres médiocres pour l'agriculture, ce n'est pas nécessaire de copier exactement leur savoir faire, chaque sol doit etre aménagé un peu différamment, mais avec tout les spécialistes qu'il y a aujourd'hui il est permis d'espérer qu'en peu de temps ces derniers pourrait révolutioner les exploitations agricoles et forestieres si ceux ci deviennent bien informé sur les propriétée des diverse bio masse, y compris le charbon de bois.

Les agriculteurs dynamiques et intelligents sont toujours à l'affut de nouveaux procédés pour améliorer leur productivité et contrer la concurrence. Mais il n’achèteront pas un produit on un procédé qui les rendrait moins productifs et moins concurrentiel, pour tout simplement plaire aux écologistes ou les environnementalistes qui sont soucieux de l’environnement, mais qui n’ont pas à payer le prix de leurs rêveries idéalistes et humanitaires.
Mais nous vivons une ère de libre entreprise et de liberté. C’est à chacun de faire la promotion pour ses produits et en fin de compte, ce sont les consommateurs qui décident s’ils vont consommer un produit ou pas. Un marché de libre concurrence, où l’offre et la demande définit la survie d’un produit quelconque. Personne ne peut forcer un individu à acheter quoi que ce soit.

Pierre :
Citation :
Personellement j'ai vécu plusieurs années pres du cinquantieme parallele au Québec, c'est une région ou les savanes de caribou avoisine des forets de coniferes impressionante, j'ai souvent vu des coniferes de plus de trois pied de diametre a la base (et il y en a de beaucoup plus gros), a l'inverse il y a des vieux coniferes de six pouces de diametre a la base.

Cela est bien une indication de l'importance de la qualité du sol pour la croissance des végétaux, il y a bien des indices qui nous permettent d'espérer qu'on parviendra a 'élucidé ces mysteres pour ces différentes.

Tu sais surement qu’un arbre peut facilement croitre en grandeur et en grosseur même s’il pousse accroché à un rocher où il n’y a pratiquement aucun sol visible. Il suffit, qu’il y ait suffisamment d’humidité atmosphérique et de chaleur, pour qu’il pousse sans sol.

Pour un arbre, le sol a peu d’importance, car tout ce qu’il besoin vient de l’atmosphère et du rayonnement solaire.. Je dirait que 99% des forêts boréales poussent dans un sol qui est constitué presque à 99% de sable et qui contient peu d’humus, sinon pas du tout. Les microorganismes du sol et de l’air suffisent à entretenir la photosynthèse, qui est le moteur de la croissance de la flore.

Si un arbre ne grossit pas, c’est généralement à cause, qu’il est étouffé par ses congénères qui ont commencé leurs croissances avant eux et qui profitent d’un meilleur éclairage du soleil, et surtout, parce que ces arbres rabougris, sont tout simplement à l’ombre des plus gros et plus grands.

Dans un jardin, les plantes envahissantes sont élaguées et les plantes qui sont cultivés profitent de tout le rayonnement solaire, de sa chaleur et du CO² atmosphérique. Le sol n’est pas absolument nécessaire, car la production de légumes et de fruits peut se faire directement dans l’eau, Tu as surement entendu parler de l’hydroculture.
Ce procédé permet de cultiver des plantes sans apport de terre ou substrat horticole. Voir ici


Amicalement
Vinety

_________________
La modération a bien meilleur gout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vinety.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: James Hansen finalement près du limogeage! Le GIEC va-t-il survivre?   

Revenir en haut Aller en bas
 
James Hansen finalement près du limogeage! Le GIEC va-t-il survivre?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Restaurant Japonais près de chez vous
» Le dernier des Mohicans (James Fenimore Cooper)
» James : toujours partant pour un spin-off sur Spike
» James Herriot : Toutes les créatures du Bon Dieu
» James Lee Burke : "Dans la brume électrique"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V i n e t y info planète :: Climat, écologie, environnement et pollution.-
Sauter vers: