V i n e t y info planète


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mes commentaires sur l’article de Agence France-Presse sur Poznan publié le premier décembre 2008 par l’agence France presse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vinety
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 81
Localisation : Région
Emploi/loisirs : retraité, conception 3d, écriture, forum, lecture
Humeur : Généraliste, anti-conformiste, libre penseur et sceptique.
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Mes commentaires sur l’article de Agence France-Presse sur Poznan publié le premier décembre 2008 par l’agence France presse.   Mar 23 Déc - 4:53

Salut les membres.

L’article ci-dessous précède le premier article que j’ai précédemment commenté. La raison pour laquelle je revoie cet article est pour souligner les termes que l’on emploie à répétition pour que le public s’habitue à lire les mêmes thèmes qui nous sont assénés tous les jours et qui deviennent familiers et que nous les interprétions comme évidents et représentatif de la science climatique. Cependant, on ne publie jamais l’opinion de scientifiques qui sont complètement en désaccord et qui ont une opinion carrément différente de celles que nous apporte la presse officielle, qui est ici comme chez nous, concentrée dans quelques mains seulement, où les journalistes n’ont pas d’autres choix de s’en tenir à la politique maison, ou gare à eux s’ils transgressent ce dictat, car leur gagne-pain leur est enlevé de la bouche.

Le même scénario existe pour les scientifiques qui veulent être publiés. S’ils veulent survivre et recevoir des subventions, ils doivent insérer dans leurs textes les mêmes thèmes ou mots utilisés par la presse officielle. Je me ferai un devoir de mettre en rouge les thèmes et les mots officiels que doivent employer les journalistes ou les publications scientifiques s’ils veulent survivre. Pour vous faire une idée encore plus évidente, prenez note des mots utilisés pour souligner les images télévisées ou ceux qui sont publiés. Essayez de trouver un article de la presse officielle, qui dément ou contredit cette théorie du RGA. Mission impossible.

A plusieurs occasions, j’ai essayé sur d’autres forums de faire ressortir cette répétition ad nauseam et ce contexte, et à chaque fois, j’en ais été quitte pour un bannissement final. Tout comme les journalistes ou les scientifiques qui comptent sur leurs publications pour survivre et qui doivent se plier au mot d’ordre général (la pensée unique ou le discours dominant), s’ils désirent continuer de vivre de ce métier. Les seuls comme moi et bien d’autres qui se permettons de commenter la pensée unique, sont ceux qui sont à leur retraite ou indépendant de fortune et d’esprit.

Même sur un forum qui se dit indépendant vis-à-vis les promoteurs environnementalistes publie dans ses pages tout ce qui peut s’écrire sur le sujet. À un moment donné, une publication qui niait la pensée dominante a été immédiatement retirée du catalogue, parce que j’avais utilisé les arguments de cette publication pour contrer l’opinion officielle de ce forum.
Rapidement j’ai subi le même sort en me coupant le sifflet, me bannissant.

Ceux qui mentionnent cet état de fait se font traiter de négationnistes. Heureusement que l’Internet n’est pas encore aux mains de ces petits dictateurs, car l’Internet est le seul média dont on ne peut disposer, où peut s’exprimer la liberté de dire et d’écrire de monsieur Tout-le-Monde.



http://www.cyberpresse.ca/environnement/climat/200812/01/01-806103-climat-catastrophes-a-lhorizon-faute-daccord-dans-un-an.php

Image du vèlage naturel d'un glacier. Où et quand?

Citation :


Publié le 01 décembre 2008 à 11h28 | Mis à jour le 01 décembre 2008 à 11h40

Climat: catastrophes à l'horizon faute d'accord dans un an

Poznan, Agence France-Presse

La communauté internationale a été prévenue lundi, à l'ouverture de la conférence de l'ONU sur le changement climatique à Poznan, qu'elle avait un an pour se rassembler afin de sauver la planète d'un réchauffement fatal.

Il s'agit de conclure, fin 2009 à Copenhague, un accord global ambitieux afin d'enrayer le changement climatique, malgré le difficile contexte de crise financière.

Devant quelque 9000 délégués de 185 pays réunis jusqu'au 12 décembre pour la 14è conférence des Nations unies sur le changement climatique, l'hôte de la réunion, le ministre polonais de l'Environnement Maciej Nowicki, a jugé que «l'humanité par ses comportementsa déjà poussé le système de la planète Terre jusqu'à ses limites».

«Poursuivre ainsi provoquerait des menaces d'une intensité jamais vue: énormes sécheresses et inondations, cyclone dévastateurs, pandémie de maladies tropicales (...) et même conflits armés et migrations sans précédent», a-t-il lancé en appelant les négociateurs à ne pas «céder à d'obscurs intérêts particuliers (quand) nous devons modifier la direction dangereuse qu'a prise l'humanité».

Le président du Groupe d'experts sur l'évolution du climat (GIEC),le Prix Nobel de la Paix 2007 Rajendra Pachauri, a également rappelé les graves impacts de «l'inaction»: de 4,3, à 6,9 milliards de personnes supplémentaires, vivant dans les grands bassins fluviaux, risqueraient d'être affectées par les sécheresses, «presque la majorité de l'humanité», a-t-il insisté.

En décembre 2007, la conférence de Bali avait arrêté une «feuille de route» devant mener les 192 États signataires de la Convention de l'ONU sur les changements climatiques (CNNUCC) à la conclusion, fin 2009, de nouveaux engagements contre l'effet de serre. Des engagements renforcés et élargis afin d'inclure les États-Unis et les grandes économies émergentes, dont la Chine, devenue premier pollueur mondial.

A ce jour, seuls les 37 pays industrialisés (tous, sauf les États-Unis) qui ont ratifié le Protocole de Kyoto sont soumis à des contraintes de réduction de leurs émissions polluantes sur la période 2008-2012.

«Le travail qui vous attend est à la fois difficile et critique: mais en chaque difficulté gisent des opportunités, si vous savez vous concentrer sur ce qui vous unit plutôt que sur ce qui vous divise», a rappelé le secrétaire exécutif de la Convention Yvon De Boer.

«Vous avez un an devant vous d'ici Copenhague. L'heure tourne. Il faut passer à la vitesse supérieure», a-t-il répété, reconnaissant cependant que la crise financière allait compliquer la tâche: «Mobiliser les ressources financières à l'échelle requise constituera un véritable défi».

«En dépit ou grâce à la crise, nous permettre de ralentir le pas», a également plaidé Brice Lalonde, ambassadeur de France pour le climat, préside l'UE jusqu'au 31 décembre.

Poznan est «un moment compliqué» de la négociation, a-t-il estimé en évoquant la difficile conclusion du Plan climat européen (-20% de gaz à effet de serre en 2020), qui divise les États membres, et la transition aux États-Unis, où Barack Obama succèdera à George W. Bush le 20 janvier.

«Disons qu'il nous manque ici une importante équipe de négociateurs», juge M. Lalonde, en attendant l'entrée en fonction en janvier deministration Obama, nettement mieux disposée en faveur du climat.

Pourtant, un délégué américain de l'équipe sortante, Harlan Watson, a évoqué un «large consensus sur d'importantes questions internationales» avec M. Obama et a promis de «contribuer positivement de façon à ce que la prochaine équipe puisse ramasser la balle et la relancer».

Peut-il exister un plaidoyer aussi alarmiste et pressant? On a l’impression que la fin du monde est à nos portes et qu’il faut se hâter si on ne veut pas la rater. Pourtant, en 1970 on tenait un discours semblable, mais axé sur le refroidissement? Un autre coup de l’ozone, mais ce coup-ci, c’est la faute aux CO², pourtant indispensable à la vie?

En me relisant, j’ai réalisé à quel point on ne se gène plus pour en rajouter, les mots actuels ne sont pas assez forts pour essayer d’impressionner les lecteurs. Tout comme une histoire de pêche, où la grosseur du poisson augmente-t-elle, à mesure qu’elle est racontée?

Amicalement

Vinety

_________________
La modération a bien meilleur gout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vinety.com
 
Mes commentaires sur l’article de Agence France-Presse sur Poznan publié le premier décembre 2008 par l’agence France presse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dollhouse : avis et commentaires
» De Grand teton à Glacier en passant par Yellowstone - Vos commentaires
» Discussions, commentaires et prévisions sur Occupation Double...ici
» Article Montres Russes dans Magazine Aviation
» Image et droit :Copie d'un article sur Internet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V i n e t y info planète :: Alarmiste RGA et environnementaliste commentée-
Sauter vers: