V i n e t y info planète


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L’Arctique se réchauffe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vinety
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 81
Localisation : Région
Emploi/loisirs : retraité, conception 3d, écriture, forum, lecture
Humeur : Généraliste, anti-conformiste, libre penseur et sceptique.
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: L’Arctique se réchauffe   Dim 7 Déc - 0:55

Salut les membres.¸

Les changements climatiques de l’Arctique, par Georges Nicolas IFFT.

En lisant cet article, on croirait qu’il a été publié hier sur les journaux locaux ou visualisé sur la télévision locale. Mais non, il a été publié le 10 octobre 1922.

Daté du 10 octobre 1922. Le consul américain à Bergen, Norvège a soumis le rapport suivant au département des affaires extérieures de Washington

L’arctique semble se réchauffer. Les rapports des pêcheurs, des chasseurs de phoques, et des explorateurs qui font voiles dans les mers prèes de Spitzbergen et à l’est de l’Arctique, tous mentionnent des changements radicaux des conditions climatiques, et qui jusqu’ici, n’ont jamais entendus parler de telles conditions atmosphériques dans cette partie de la surface de la terre.

En aout 1922, le département du commerce de la Norvège a envoyé une expédition à Spitzbergen et à l’ile Bear sous l’autorité du docteur Adolf Hoel, professeur de géologie de l’université Christiana. Son mandat était de faire la topographie et cartographier le territoire adjacent aux mines Norvégiennes situées sur ces iles et sonder la mer adjacente, et à faire d’autres investigations.

Le docteur Hoel qui vient de revenir, rapporte la location des dépôts de charbons, sur les côtes situées à l’est d’Advent Bay, qui était jusqu’ici inconnue, de vastes dépôts de charbon de qualité supérieure. Ceci est de première importance, reconnaissant que les dépôts actuellement exploités par les compagnies minières ne sont pas de la meilleure qualité.

L’observation océanique a été des plus intéressante. Les conditions des glaces étaient exceptionnelles en fait si peu de glace n’a jamais été notée. L’expédition a battu un record, les voiles la portant aussi loin au nord, à la latitude de 81° 29´ et sans la présence de glace. Cela est l’endroit au nord le plus éloigné, atteint avec des moyens maritimes modernes.
Les caractéristiques des eaux de ce grand bassin polaire étaient jusqu’ici pratiquement inconnues.

Le docteur Hoel rapporte qu’il a pris des coordonnés du Golfe Stream à la latitude de 81° Nord où il fit des sondages jusqu’à une profondeur de 3,100 mètres. Ils montrèrent que les eaux du Golfe Stream étaient très chaudes, et qu’elles pouvaient être retracées comme courant de surface aussi loin que le 81e parallèle. La chaleur de l’eau rend possible que cette situation sans glace pourrait continuer pendant un certain temps.

Plus tard, des coordonnées d’une section du Golfe Stream furent prises près de l’ile "Bear" et aussi dans une section du courant froid qui se trouve le long de la cote ouest de Spitzbergen venant du sud et j’ai noté la température inusitée de l’été de l’Arctique norvégien et les observations du capitaine Martin Ingebrigtsen, qui a navigué dans les eaux de l’est de l’Arctique depuis plus de 54 ans.

Il a dit, qu’il a noté ces conditions plus chaudes en 1915, et que depuis ce temps, elles ont continué de se faire de plus en plus chaudes, et qu’aujourd’hui la région n’est plus reconnaissable comme étant la même région connue de 1868 à 1917. Où s’y trouvaient formellement de grosses masses de glace, ce qu’on y trouve maintenant, sont souvent des accumulations de moraines, de terres et de roches. A certains endroits, où des glaciers s’étendaient assez loin dans la mer, ont maintenant complètement disparu. Selon le capitaine Martin Ingebrigtsen, la hausse de température a apporté dans la région beaucoup de changements de la flore et de la faune. Cet été il a cherché le poisson blanc, où habituellement il y avait de grands bancs. Cette année il n’en a vu aucun, même s’il a visité tous les endroits de pêche habituels. Cette année, il y avait que quelques phoques dans les eaux de Spitzbergen. Les prises étaient bien en deçà des chasses moyennes. Cela par contre ne surprenait pas le capitaine. Il mentionna que la température moyenne près de Spitzbergen durant les étés normale était de 3°C, et cet été nous avons eu des records de température jusqu’à 15°C et l’hiver passé l’océan n’a pas même gelé au nord des cotes de Spitzbergen qu’il a visité. Avec la disparition des poissons blancs et des phoques est apparue une autre sorte de faune dans ces eaux. Cette année, de grands bancs immenses de harengs ont été aperçus le long de la côte ouest de Spitzbergen, aussi bien que des bancs de fretins aux véritables grands bancs de hareng. Aussi des bancs d’éperlan en quantité ont été aperçus.

Traduit de l’anglais par Y.V. (Vinety)

Je remercie espritcritiqueestula et iridium pour m’avoir fourni l’occasion de lire cet article en anglais et de le traduire pour les membres tel que promis à espritcritiqueestula.

Le thread débutait là
http://www.forum-zetetique.com/forum/forum/viewthread?thread=1297&offset=0.

Amicalement

Vinety

_________________
La modération a bien meilleur gout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vinety.com
 
L’Arctique se réchauffe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» moteur qui chauffe
» chauffe de pots d'echappement
» Problème de chauffe bougie/Ez Start...
» lievre arctique
» Veilleuse chauffe eau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V i n e t y info planète :: Climat, écologie, environnement et pollution.-
Sauter vers: