V i n e t y info planète


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Finissons-en avec l’intoxication culpabilisante des verts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vinety
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 81
Localisation : Région
Emploi/loisirs : retraité, conception 3d, écriture, forum, lecture
Humeur : Généraliste, anti-conformiste, libre penseur et sceptique.
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Finissons-en avec l’intoxication culpabilisante des verts   Ven 10 Juil - 19:21

Salut les membres et les visiteurs

No More Green Guilt, by Loki Whitewood, 2009 July 7 et Greenie Watch

La dernière ligne veut tout dire : "Finissons de se vautrer dans la culpabilité verte. Il est à peu près temps de retrouver l’admiration qu’avaient nos pères fondateurs pour la poursuite individuelle du bonheur personnel."

Tous les prospectus des entreprises d’investissement avertissent "que les performances du passé ne sont pas une garantie des résultats futurs." Mais imaginons que les dossiers d’investissement professionnels d’une firme ne contiennent que des pertes, ou ont toutes failli toutes leurs prédictions du marché, l’une après l’autre. Qui voudrait encore faire confiance à cette firme et lui confier son argent?

Cependant, sur les politiques publiques, il y a un groupe avec un dossier macabre dont les Américains ne semblent pas se lasser de le soutenir. Nous investissons massivement des milliards sur ses prédictions fallacieuses, souffrons de pertes dévastatrices, et réagissons, en investissant encore plus, ne semblant rien apprendre de nos expériences. Le groupe dont je parle est le mouvement environnementaliste.

Considérez leurs vieilles histoires, comme leurs sinistres prédictions catastrophiques sur la sur population démographique. Ils nous ont dit que notre consommation effrénée allait épuiser nos ressources et allait effacer l’humanité de la terre, dans une destruction massive de la population humaine. Dans le livre à succès de Paul Ehrlich de 1968, la bombe démographique produira la mort de centaines de millions de personnes par années pour la décennie 1970. Pour être efficace, et il insista, seulement un contrôle draconien de la natalité "par la contrainte, si les méthodes volontaires ne fonctionnaient pas."

Mais à la place d’une famine et des millions de morts prévus à l’échelle mondiale des années 1970, nous avons été témoins de la révolution verte. Malgré que la population ait presque doublé, la production de nourriture continue de grimper, à cause des innovations technologiques qui ont créé de plus en plus de nourriture pour chaque acre de terre cultivée. Les États-Unis a vu sa population grossir de 200 à 300 millions, et est maintenant plus préoccupés par l’obésité rampante qu’un manque de nourriture.

En 1989, la peur Alar, une substance synthétique, est un autre exemple édifiant. Le lobby environnementaliste (NRDC), a créé une panique publique avec l’assertion gratuite que ce produit (Alar), un agent pour accélérer la maturité des pommes, posait une menace de cancer.
La panique qui s’en suivit a causé une perte de $200 millions à l’industrie de la pomme, et Alar a été retiré du marché, même s’il était absolument sans danger pour la santé et qu’il ajoutait une plus value au marché des pomiculteurs.

Or, considérons la campagne contre l’insecticide DDT, qui en 1962 a commencé avec Rachel Carson et son fameux "Un printemps silencieux". La planète était sur le point d’éradiquer la malaria en utilisant le DDT, mais selon Carson et ses pantins, le fait de contrôler les insectes porteurs de maladies était de la part des hommes un acte arrogant qui consistait à jouer avec les plans de la nature. Carson a publié un avertissement sinistre disant que la nature était capable de riposter de façon imprévue, à moins que le monde démontre plus d’humilité devant ses forces gigantesques. Elle affirma entre autres choses, sans fondement scientifique, que le DDT causerait une épidémie de cancer. Son livre a mené à un tel tollé général, malgré le fait qu’il sauvait des millions de vie et les montagnes de preuves scientifiques démontrant son innocuité si utilisée régulièrement. En 1972, le DDT a été banni des États-Unis. Merci au mouvement environnementaliste, le DDT a presque été complètement éliminé dans le monde entier. Et malgré qu’il n’y a aucune évidence que le DDT peut causer le cancer, la réapparition, de la malaria tue inutilement aujourd’hui, presque un million de personnes par année.

De plus en plus, encore aujourd’hui, les revendications pseudo scientifiques des environnementalistes se sont avérés n’être que des chimères scientifiques insensées et les Eherlichs et les Carson de ce monde ont prouvé qu’ils se servaient de la science des Bernard Madoffs pour enfirouaper les naïfs de ce monde. Malgré toutes ces évidences, les Américains continuent de soutenir ces faux prophètes, en acceptant des punitions pour des désastres à venir qui sont sans fondement et en soutenant des solutions coercitives et nuisibles.

Comme de raison, aujourd’hui, les prédictions des "verts" que le réchauffement global va détruire la planète, cette fabulation que les environnementalistes soutiennent depuis au moins, le début des années 1970, quand ils étaient très inquiets de la possibilité qu’une nouvelle ère glaciaire, qui transformerait la planète en une balle de neige.
.
Mais dans ce cas particulier, tout comme l’affaire Alar, le DDT et la bombe démographique, la science est faible et les solutions sont draconiennes. Ont nous dit que le réchauffement global s’accélère à une vitesse vertigineuse, quand on sait pertinemment, que la température s’est stabilisée depuis une décennie, et depuis, fléchit légèrement. On nous répète que le réchauffement global est la cause de l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des tempêtes tropicales, mais actuellement les données de la NASA ne supportent pas une telle déclaration. On nous avertit que la mer va monter de 20 pieds (7 m’être) au cours du prochain siècle, mais cela va demander une fonte très significative des glaciers de l’Antarctique et du Groenland. Le Groenland a retenu sa couche de glace depuis plus de 100,000 années, malgré les grandes variations des températures et l’Antarctique s’est légèrement refroidie au cours de la dernière moitiée du XXe siècle.

À travers toutes ces distorsions scientifiques, encore aujourd’hui on nous abreuve de prêchiprêchas, pour nous inciter à soutenir des politiques coercitives. On nous dit que la consommation d’énergies fossiles détruit la planète et que nous devons réduire radicalement et immédiatement nos émissions de CO² si nous voulons la sauver! Oublions le fait que l’énergie est une composante pour tout ce que nous faisons, que 85 % de toute l’énergie utilisée sur la planète est fossile, ou qu’il n’y a pas actuellement et à court terme, de remplacements abondants disponibles et que des milliards d’humains souffrent actuellement de manque d’énergie. Savons-nous que le tiers de la population mondiale ne connait même pas l’électricité et ses bienfaits.

Malgré tous ces faits, les Américains vont encore une fois acheter les discours intéressés des Verts et soutenir les politiques destructives des environnementalistes moralisateurs. Pourquoi, n’apprennent-ils donc rien de leurs expériences passées? Pensez-vous que ceux qui ont été baisés par Madoff vont encore investir dans ses arnaques?

Ce n’est pas parce que nous sommes trop stupides pour apprendre, mais que nous tenons à nos croyances qui faussent notre capacité à comprendre la réalité. Les Américains sont un peuple qui historiquement, a individuellement, le plus de succès, malgré les méfaits de la crise économique actuelle, si on se réfère à notre richesse matérielle et notre qualité de vie et le bonheur qu’on en obtient. Nous sommes les héritiers de la révolution scientifique et industrielle, qui ont augmenté notre espérance de vie de 30 à 80 ans et ont amélioré notre vie d’innombrables façons extraordinaires. Avec notre ingéniosité et nos efforts productifs, nous avons façonné une prospérité sans précédent en remodelant la nature pour assurer nos besoins. Jusqu’alors, nous avons toujours considéré cette productivité et cette prospérité avec une certaine méfiance. L’éthique Judo-Chrétienne de la culpabilisation et du sacrifice personnel, nous a mené à douter de nos succès et nous a prédisposés à penser que nous serions punis pour notre égocentrisme, que notre prospérité est exécrable et digne de l’enfer et ne peut mener qu’à un jugement dernier apocalyptique.

L’environnementalisme se nourrit de nos gênes morales, et s’en empare pour nous vendre des scénarios apocalyptiques. Si notre consommation invétérée de produits chimiques ne nous a pas conduits à ce sort dantesque, hé bien ça doit être l’usage des carburants fossiles qui le feront. Malgré la faillite colossale évidente des prédictions passées des environnementalistes, nous achetons les dernières peurs apocalyptiques, parce qu’à un certain niveau, nous avons accepté une culpabilisation non méritée. Si nous manquons d’assurance morale personnelle pour accepter que notre succès soit vertueux, hé bien nous penserons que nous méritons une punition.

Il est à peu près temps d’arrêter de nous excuser pour notre prospérité. Nous devons supprimer les peurs non fondées propagées par l’idéologie des "verts", en rejetant la culpabilisation non méritée. À la place d’accepter docilement les condamnations pour notre capacité de survivance, nous devrions étreindre de toutes nos forces, notre habilité incomparable pour altérer la nature pour notre propre bénéfice, et en faire une des plus grandes vertus de ce monde.

Arrêtons d’avaler toute crue la culpabilisation des "verts". Il est à peu près temps de retrouver l’admiration qu’avaient nos pères fondateurs pour la poursuite individuelle du bonheur personnelle."

Le Dr Keith Lockitch est un physicien, résidant de l’Institut Ayn Rand qui se consacre à la science et l’environnementalisme.

Traduit de l’anglais, le 10 juillet 2009, par Yves Vinet

Amicalement

Vinety

_________________
La modération a bien meilleur gout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vinety.com
 
Finissons-en avec l’intoxication culpabilisante des verts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» amour d'une fille avec yeux verts
» Les bérets verts - 1968
» Purée de légumes verts, Vache qui rit et jambon
» Casserole de pois chiches, tomates et haricots verts
» Haricots verts froids à la tomate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V i n e t y info planète :: Discussions générales-
Sauter vers: