V i n e t y info planète


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le mythe de l’indépendance énergétique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vinety
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 81
Localisation : Région
Emploi/loisirs : retraité, conception 3d, écriture, forum, lecture
Humeur : Généraliste, anti-conformiste, libre penseur et sceptique.
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Le mythe de l’indépendance énergétique   Mar 16 Juin - 20:03

Salut les membres et les visiteurs

The Myth of Energy Independence by Alan Schram et voir ici
Heresy from HuffPo below
If the lack of climate "consensus" can be acknowledged on HuffPo, can the rest of the Green/Left be far behind?


Une hérésie parue sur The Huffington Post : par Alan Schram
Le prix du pétrole a encore grimpé. Avec le prix du pétrole brut qui a fermé à $72 le baril, vendredi le 12 juin 2009, presque le double du niveau atteint en janvier 2009, et depuis, le discours, de l’indépendance énergétique est encore sur le tapis.

Mais l’indépendance énergétique n’est pas une cible désirable pour notre pays (et n’est peut-être pas faisable). Un prix plus élevé pour une énergie plus propre est un vrai dilemme pour tous les Américains. En payant plus cher pour l’énergie qui vient des éoliennes et des panneaux solaires, cela restreint notre productivité et détruit notre richesse commune et va aussi devenir un handicap important pour notre croissance économique ultérieure.

Quand on achète, n’importe quels produits ou services, les deux partis en bénéficient-ils, autrement ils ne feraient pas d’affaires ensemble? Si Wellcap Partners est forcé de payer un plus prix plus élevé pour les produits ou les services qu’il a besoin, la compagnie n’est pas mieux nantie pour autant. Dans la même veine, si au lieu d’acheter de l’énergie à un prix qui est acceptable pour vous, vous devez vous tourner vers une source d’énergie plus couteuse pour valider l’idée d’une "indépendance énergétique," cela va être à votre détriment…Non ?

En fermant les États-Unis aux marchés extérieurs pour l’échange de produits a toujours été une mauvaise idée. Et cela devrait être intuitif : l’économie des États-Unis dépend sur l’ouverture des marchés et cette ouverture à un grand rôle à jouer dans la création d’emplois et de la baisse des prix pour tous les consommateurs du monde entier. Après tout, dans une économie globale, nous n’essayons pas de faire pousser nos propres légumes et l’on n’insiste pas sur l’achat de souliers américains. Pourquoi l’énergie serait-elle différente?

Un argument pour l’indépendance énergétique tient à l’idée que nous devrions payer plus cher pour l’énergie de façon à ne pas dépendre sur le Moyen-Orient et leurs méthodes déloyales et perfides. Malgré que cela semble logique en théorie, nous devons nous rappeler que nous faisons des affaires avec le Moyen-Orient dans un marché ouvert. Les échanges volontaires ne se font pas à perte, mais toujours pour en tirer un profit. Ceci est une leçon importante de base en économie. Ce sont les avantages du capitalisme : ça permet aux deux côtés de prospérer tout en s’occupant de ses propres intérêts. De fait, en se coupant de nos fournisseurs courants, revient à payer pas mal plus pour le même service et vient directement en contradiction avec nos propres intérêts économiques.

L’autre argument qui est souvent mentionné pour valider l’indépendance énergétique est le désir des écologistes de sauver la planète, qui est tout aussi indéfendable. Quelqu’un doit prendre une position impopulaire et le dire : nous avons eu l’hiver dernier des records de froids dans plusieurs villes américaines, et plusieurs scientifiques très respectés doutent de la thèse derrière le RG. Même si un réchauffement global arrive, il n’y a pas d’évidences très claires que l’humanité en soi la cause. Et même si l’humanité en était la cause, ce n’est pas tellement évident que cela serait pour nous une calamité en soi, et de plus les solutions offertes par les partisans du RG sont peut être plus dommageables que le problème lui-même. Le remède est souvent pire que le mal.

Prenons comme exemple, la bourse du carbone. Dans le milieu d’une profonde récession, la bourse du carbone va faire augmenter le prix de l’énergie, fermer les entreprises américaines et envoyer les emplois en Chine. Les seuls bénéficiaires seront les bureaucrates gouvernementaux qui en gérant les omissions et les règlements de la nouvelle loi, vont voir leurs pouvoirs monter en flèche et leur autorité s’étendre aux dépens des Américains ordinaires.

Lyndon Johnson a déjà dit "être président est comme un âne au milieu d’une tempête". Il n’y a rien à faire, que de laisser la tempête passer. "Parfois un président doit prendre conscience de cette leçon.

Alan Schram est le partenaire qui gère Wellcap Partners, une firme de gestion de Los Angèles Email at aschram@wellcappartners.com

Amicalement

Vinety

_________________
La modération a bien meilleur gout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vinety.com
 
Le mythe de l’indépendance énergétique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V i n e t y info planète :: Philosophie et politique-
Sauter vers: