V i n e t y info planète


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La recontruction historique du niveau des Grands Lacs canadiens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vinety
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 81
Localisation : Région
Emploi/loisirs : retraité, conception 3d, écriture, forum, lecture
Humeur : Généraliste, anti-conformiste, libre penseur et sceptique.
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: La recontruction historique du niveau des Grands Lacs canadiens.   Mer 10 Juin - 20:53

Salut les membres et les visiteurs


A 265-Year Reconstruction of Lake Erie Water Level, p-28

Il y a quelques jours, je regardais un documentaire sur le niveau du fleuve St Laurent, et j’ai été surpris par les commentaires de l’écologiste sur les malheurs du à la baisse du niveau du fleuve qui était causé par le réchauffement climatique qui supposément évapore les eaux des Grands Lacs canadiens, dont le fleuve est l’unique déversoir de ces lacs. Mais en écoutant les paroles de cet écologiste, je me suis rappelé, que dernièrement sur ICECAP, il y avait justement in article qui mentionnait les doléances des gens de Chicago, ville riveraine du Michigan, qui se plaignaient de la montée des eaux du lac qui leur cause beaucoup de soucis, car elle cause des inondations qui semblent perdurer.

Compte tenu de ces dernières informations, j’en viens à la conclusion que ce documentaire était un plat réchauffé qui datait et qui commence à sentir un peu la propagande reliée aux RCA.

Pour compenser, ci-dessous, une étude récente (2009) sur l’historique du niveau du lac Érié.
Par Wiles, G.C., Krawiec, A.C. & d’Arrigo, R.D. Une étude historique de 265 ans basée sur les anneaux de croissance des arbres du Pacifique Nord. Selon une recherche géophysique 36 : 10.1029/2009GL037164.




Les alarmistes du climat ont depuis longtemps été préoccupés par l’augmentation de l’évaporation des Grands Lacs, causée par la hausse de la température, jumelée avec la consommation de plus en plus grande de ces eaux, pourrait résulté dans une période future, en une baisse des eaux, comme l’a été récemment noté par Larson et Schaetzl (2001), et ainsi, quant à Changnon (2004), il a mentionné que les variations récentes du niveau des eaux des Grands Lacs avaient mené à une hypothèse désastreuse, mentionnant que certaines personnes attribuaient ces prévisions au réchauffement climatique global.

Il se réfère à l’article produit par la National Géographic Society en 2002, qui était titré "Jeter tout à l’égout" ? Parlant du rétrécissement incroyable des Grands Lacs publié dans leur vaisseau amiral "National Geographic".

Selon l’étude présente, Wiles et coll. a comparé les anneaux annuels d’arbres très sensibles à la température à partir des arbres des régions du golfe d’Alaska avec les rapports mensuels des niveaux du lac Érié rapportés sur une période commune de 87 ans, dérivant ainsi, une bonne corrélation entre la lecture de la série des anneaux annuels et les niveaux moyens annuels du lac, après que quatre séries de largeurs des anneaux furent en corrélation la plus probable avec les niveaux du lac. Ils ont ensuite projeté un historique du niveau des eaux sur 265 ans.

Les résultats ont indiqué que les "extrêmes reconstruits avaient approché les hauts niveaux de la fin du XXe siècle, mais ne les avaient pas dépassés. Et dans cette phrase concluant l’extrait de leur recherche, ils ont réitéré que les plus hauts niveaux des eaux se sont produits dans les dernières décennies.

Ce qui aurait pu causer les hauts niveaux d’eau observés, Wiles et coll. ont fait la remarque suivante " les hauts niveaux observés durant les années, est que possiblement l’augmentation des eaux des Grands Lacs depuis 100 ans peut être reliés aux augmentations des précipitations dans le golfe du Mexique qui auraient dérivé jusqu’aux Grands Lacs, supplantant ainsi l’augmentation de l’évaporation. Ils ont aussi mentionné que les précipitations et l’humidité avaient été aussi observées sur le lac Michigan. (Sellinger et al.2000).

Cependant, au lieu des projections des modèles qui prédisent des records de baisse des Grands Lacs, les vraies données empiriques donnent une tout autre lecture de la réalité, contraire aux prédictions modélisées.

Amicalement

Vinety

_________________
La modération a bien meilleur gout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vinety.com
 
La recontruction historique du niveau des Grands Lacs canadiens.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ces tueurs Tutsis : Livre à lire .
» Minéralier SS Edmund Fitzgerald
» USA : Les grands lacs...
» ALERTE ROUGE SUR LE BURUNDI ET LA SOUS RÉGION DE GRANDS LACS
» Les Grands Lacs africains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V i n e t y info planète :: Alarmiste RGA et environnementaliste commentée-
Sauter vers: