V i n e t y info planète


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bilan de chaleur de l’océan selon le Dr Willem de Lange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vinety
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 81
Localisation : Région
Emploi/loisirs : retraité, conception 3d, écriture, forum, lecture
Humeur : Généraliste, anti-conformiste, libre penseur et sceptique.
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Bilan de chaleur de l’océan selon le Dr Willem de Lange   Mer 27 Mai - 18:22

Salut les membres et les visiteurs

Why I am a Climate Realist :Dr Willem de Lange
23 May 2009 : By Dr Willem de Lange, a Senior Lecturer in the Department of Earth and Ocean Sciences at the University of Waikato in New Zealand -- specialising in coastal oceanography.


Ci-dessous, un petit extrait de l’article du Dr. Willem, traduit de l’anglais par Vinety, le 26 mai 2009.



Le Dr. Willem da Lange est un maitre de conférences du Département de la terre et de l’océan à l’Université de Waiko en Nouvelle-Zélande. Il se spécialise en océanographie côtière.

Pourquoi suis-je un réaliste climatique :


L’océan perd sa chaleur à travers l’évaporation (53 %), la radiation infra rouge (41 %) et par la conduction (6 %). Les GES peuvent ralentir la perte de la radiation infra rouge, et de cette façon réchauffer l’atmosphère, mais pas les océans. Toutefois, l’évaporation compte pour plus de la moitié de la chaleur perdue. L’évaporation produit les nuages, d’où la boucle rétroactive, réchauffant l’océan, résultant en plus d’évaporation, produisant plus de nuages, qui augmentent l’albédo, qui ensuite refroidit l’océan. C’est exactement ce qui a été observé lors de l’expérience (The Tropical Ocean Global Atmosphere Coupled Ocean Atmosphere Response Experiment (TOGA COARE)) sur le couplage de l’atmosphère des océans tropicaux et la réaction de l’atmosphère océanique, qui a été organisée pour étudier le bassin de chaleur du Pacifique, l’océan qui a les eaux les plus chaudes de l’ouest équatorial. Le (Pacific Ocean COARE) a aussi trouvé que les pluies refroidissent la surface de l’océan, de là, une augmentation de l’évaporation qui produit encore de la pluie, une autre boucle rétroactive.

Toutefois, c’est aussi correct de dire que les changements de température des océans influencent la concentration des GES de l’atmosphère. Selon une échelle de temps annuelle et de 2 à 7 ans, il est parfaitement clair que la concentration de CO² atmosphérique est fortement influencée par les océans. Selon une échelle de temps beaucoup plus longue, la concentration de GES atmosphérique retarde, et est influencée par la température d’alors.

Encore une fois, l’océan est le moteur qui contrôle la concentration de GES. La position du GIEC est que pour une période de 50 à 100 ans, tout est inversé, mais qui montre une influence océanique sur une période de temps plus courte? Il est plus que probable que le réchauffement des océans depuis la petite ère glaciaire est le principal auxiliaire sur l’observation de la hausse de CO².

Les rapports des isotopes de carbone indiquent qu’il y a une contribution de la combustion des carburants fossiles, dans un rapport de 1 à 5 % des hausses.

Si je suis aussi, un réaliste climatologique, c’est parce que toutes les preuves disponibles indiquent que les changements climatiques sont principalement, sinon totalement naturels. C’est la plupart du temps, une réaction aux changements de la radiation solaire qui chauffent les océans, et la conséquence du réchauffement climatique terrestre.

Il n’y a pas de preuve pour supporter l’hypothèse d’un emballement catastrophique des changements climatiques, causés par les activités humaines.

Le Dr. de Lange s’occupe principalement des risques côtiers, tels que les tsunamis, les ouragans, la hausse de la mer, l’érosion côtière, et des trombes d’eau. Parce que les risques côtiers sont causés par le climat, il a été impliqué dans les recherches sur les variations du climat et ses effets nocifs sur les rivages côtiers. Particulièrement, il a travaillé sur les impacts relatifs de l’ENSO et du PDO du Pacifique sud-ouest. Le Dr. Willem a été depuis le milieu de 1980, un conseiller de Défense civile sur les tsunamis et les risques encourus par les tempêtes tropicales.

Amicalement

Vinety

_________________
La modération a bien meilleur gout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vinety.com
 
Bilan de chaleur de l’océan selon le Dr Willem de Lange
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Bouille, balade interrompue à cause de la chaleur
» Congo: Situation Dramatique selon l'Europe; Avenir sombre du pays!
» Votre bilan littéraire 2009
» Bilan des changements et réhabilitations en 2010 à Disneyland Paris
» [SOFT] BILAN CORPOREL : Calculer votre masse corporelle [Gratuit/Payant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V i n e t y info planète :: Nouvelles scientifiques-
Sauter vers: