V i n e t y info planète


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La réalité des réacteurs nucléaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vinety
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 81
Localisation : Région
Emploi/loisirs : retraité, conception 3d, écriture, forum, lecture
Humeur : Généraliste, anti-conformiste, libre penseur et sceptique.
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: La réalité des réacteurs nucléaires   Sam 9 Mai - 7:20

Salut les membres et les visiteurs.

Nuclear reactor realities, Friday, May 08, 2009


Un courriel de DuPree Moore [dupreemoore@bellsouth.net]

De 1968 à 1973, j’étais un officier de l’ingénierie à bord de sous-marins nucléaires américains. L’ingénieur en chef faisait régulièrement des visites sournoises dans le carré de l’ingénierie et poussait à notre insu des boutons ou des leviers de commande. Ce n’était pas des simulacres d’ordinateurs. L’équipement était réellement dans une condition d’urgence. Nous étions assis dans la chambre de contrôle des réacteurs et soudainement les alarmes partaient. Nous devions comprendre rapidement ce qui arrivait et corriger le problème de sitôt. L’équipement est conçu pour survivre à de tels accidents. Après plusieurs décennies d’opérations sous de telles conditions, la marine n’a eu aucun mort résultant de l’utilisation de la puissance nucléaire.

Une centrale électrique au charbon requiert 120 wagons de charbon pour l’alimenter quotidiennement. Une centrale nucléaire utilise un demi-chargement de camion de tiges d’uranium toutes les quelques années. Tous les déchets nucléaires de tous les réacteurs des États-Unis pourraient être empilés sur une hauteur de 9 pieds (3 mètres) sur un endroit de la grandeur d’un terrain de football.

C’est grotesque de penser et de dire que les déchets nucléaires demeurent toxiques pour des dizaines de milliers d’années. Il est ridicule de parler de milliers de morts causés par un accident nucléaire. Ces analyses sont basées sur des erreurs risibles. Si une personne prend 200 aspirines d’un coup, il va mourir. Ces personnes calculent que si 200 personnes prennent une seule aspirine chacune, il va mourir une personne. Si deux-millions de personnes prennent une seule aspirine, il va y avoir 20,000 personnes qui vont mourir. En fait, une aspirine est bénéfique, et un bas niveau de radiation est aussi bénéfique. Les régions géographiques avec un plus niveau de radiations ont un plus bas niveau de taux de cancer.
.
Tchernobyl nous a prouvé l’innocuité de l’énergie nucléaire. Il n’y avait pas de bâtiment d’endiguement. Toute la radiation a été relâchée dans l’environnement. Il y a eu moins de 200 morts, tous des employés du site. Une enquête exhaustive menée par une équipe internationale sous la gouverne de l’ONU, n’a trouvé aucun document prouvant qu’il y a eu des dommages sanitaires dans le voisinage immédiat (excepté une légère hausse du cancer de la thyroïde parmi les jeunes enfants, qui a été soigné en prenant des suppléments iodiques peu couteux.) La région autour de Tchernobyl a été déclarée une zone radioactive mortelle avec un niveau semblable de radioactivité à celle du bas de la ville de Varsovie en Pologne et cinq fois plus basse que celle du Grand Central Station de la ville de New York. Les plantes et les animaux ont prospéré et se sont épanouis dans la région, ne montrant aucun signe qui pouvait affecter leur santé. C’est désolement fou furieux

L’accident nucléaire de Three-Mile Island n’a causé aucune mortalité, aucune blessure, et aucune radiation relâchée dans l’environnement. Et ce n’était pas un cas limite. Ça pourrait être devenu un cas limite s’il y avait eu plus de dommages des équipements dispendieux, mais le pire accident possible aurait été maintenu entièrement à l’intérieur d’un bâtiment endigué. Il n’y aurait eu aucun mort.

Durant les années 1970, il y avait une campagne antinucléaire, semblable à la campagne actuelle sur le réchauffement climatique. Elle était basée sur des informations grossières et erronées, mais avalisée politiquement pour imposer une règlementation onéreuse qui a tué la filière nucléaire comme source de production électrique. J’ai vu une comparaison de deux centrales nucléaires aux États-Unis qui ont à peu près en même temps débuté leur construction. Une s’est terminée avant que les nouvelles règlementations prennent effet. Elle a été bâtie à l’intérieur du budget alloué, et a généré depuis, une électricité des moins couteuses et la plus propre de la planète. Le second réacteur construit selon les nouvelles règlementations, a été frappé par des couts dépassant les prévisions budgétaires et n’a jamais été complété.

Lawrence Solomon faisait partie de la campagne antinucléaire des années 1970. Aujourd’hui, il a fait d’excellentes recherches désapprouvant la théorie du RG, spécialement en désapprouvant l’assertion d’un consensus sur celle-ci. ; mais à ce jour il a complètement tort concernant l’énergie nucléaire. Il dit que les centrales nucléaires fonctionnent continuellement 24 heures par jour, 7 jours semaine (24/7), et ne peuvent être ajustés pour rencontrer la demande. Il est complètement dans le cirage. Un réacteur demeure critique 24/7, mais un réacteur peut être critique avec une puissance nulle. La puissance s’ajuste automatiquement à la demande. J’ai personnellement opéré in réacteur nucléaire et je connais ce que je dis. Ce sont ce genre de désinformations qui a tué la filière nucléaire, la plus grande avancée technologique dans l’histoire du monde.

Traduit de l’anglais par Vinety, le 8 mai 2009

Amicalement

Vinety

_________________
La modération a bien meilleur gout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vinety.com
 
La réalité des réacteurs nucléaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les rapaces d'Algérie et les essais nucléaires français
» Avions nucléaires français
» CGN-9 LONG BEACH
» 02/2010: Victimes des essais nucléaires
» Les futurs sous marins nucléaires d'attaque classe SUFFREN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V i n e t y info planète :: Science et théories-
Sauter vers: