V i n e t y info planète


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 James Hansen, le père du RCA, vire capot?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vinety
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 81
Localisation : Région
Emploi/loisirs : retraité, conception 3d, écriture, forum, lecture
Humeur : Généraliste, anti-conformiste, libre penseur et sceptique.
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: James Hansen, le père du RCA, vire capot?   Mar 5 Mai - 22:28

Salut les membres et les visiteurs

James Hansen, celui qui avec Al Gore, ont été les plus virulents promoteurs du CO², comme étant le GES qui crée le RCA, souhaitent ardemment que la loi sur le "cap & trade" actuellement à l’étude au Congrès, ne passe pas.

NASA Warming Scientist James Hansen Hopes Congressional Climate Bill Fails! Monday, May 04, 2009 By Marc Morano

Lundi le 4 mai 2009
Par Marc Morano

Washington DC. Le scientifique James Hansen de la NASA, peut être celui qui a le plus vocalisé à Washington la crise du RCA, a déclaré qu’il espère que les efforts des législateurs du Congrès pour faire passer la loi "cap & trade" seront vains, parce que nous avons besoin d’une approche beaucoup plus efficace, "Hansen l’a mentionné avec fermeté, lors d’une conférence sur le climat tenue le 2 mai 2009, à l’université Columbia.

"Selon l’article du 4 mai 2009 de Hansen intitulée "Hansen espère que l’approche des législateurs pour instaurer une "bourse du carbone" pour contrer le réchauffement climatique, échoue. Un article publié par E&E News," où Hansen implore le Congrès d’abandonner complètement l’idée de la "bourse du carbone", et à la place, instaurer une taxe. http://www.eenews.net/login

Hansen a aussi ridiculisé l’effort international pour les piètres résultats obtenus pour contrôler les émissions de CO². Le protocole de Kyoto n’a rien fait pour réduire les émissions. Nous avons besoin d’un vrai programme, pas seulement un autre protocole de Kyoto, comme l’a mentionné Hansen selon cet article. Hansen à déjà dit que la "bourse du carbone" pour réduire le RCA est totalement "inopérante".
Voir ici: NASA's James Hansen declares cap-and-trade “ineffectual.”

Hansen regrette aussi que le public continue d’être léthargique à la peur du RCA et cita des sondages récents de l’opinion publique montrant que les Américains avaient peu d’intérêt pour cette question. [Note de l’éditeur : Un sondage d’opinion faite le 25 mars 2009 montre que le RCA est la dernière inquiétude sur la liste des préoccupations des Américains, concernant les questions environnementales. L’intérêt pour le RCA, est la dernière des 8 questions environnementales, comme la pollution de l’eau, les espèces en danger, les rejets toxiques et les forêts humides. Voir ici

Le RCA est la question environnementale qui les préoccupe le moins. En fait, le RCA est la seule question pour laquelle plus d’Américains disent que cette question ne les préoccupe le moins du monde, que dire, que cette question les inquiète le plus, comme l’a écrit le sondage de l’opinion publique, le 25 mars 2009. Une étude de Rasmussen faite le 17 avril 2009, trouva que seulement 34 % des personnes interrogées pensaient que les humains était responsables du RCA, actuellement, le plus bas résultat, un renversement sur l’année précédente. Le 22 janvier 2009, une étude de Pew, révéla que la question du RCA est la dernière des priorités, sur la liste des 20 questions
qui leur étaient posés. De plus, le 20 janvier 2009, une étude de Rasmussen trouva qu’une majorité d’électeurs Américains, 51 %, croient maintenant que les humains ne sont pas la cause principale des changements climatiques. Aussi, il faut lire les lamentations D’Al Gore sur ses efforts pour contrer le RCA. "J’ai failli terriblement." voir ici : Washington Post – November 11, 2008

Les transactions sur le carbone frisent l’arnaque gigantesque.[/b

Le rejet par [b] Hansen
de la législation sur la "bourse du carbone" a été répercutée plus tôt cette année par James Lovelock, le plus grand promoteur du RU, de la peur du RCA., qui avait lui-même dénoncé la "bourse du carbone" comme étant l’arnaque la plus gigantesque jamais crée par les hommes. voir ici : of the green stuff is verging on a gigantic scam' – January 21, 2009

Hansen et Lovelock ont joint leurs deux voix aux autres croyants de RCA pour dire que la "bourse du carbone" présentement à l’étude au Congrès, devraient être rejetées. Le Dr Roger Pielke Jr, accepte la vision du GIEC sur RCA, mais rompt avec l’idée de la "taxe et une félonie"

La "bourse du carbone" n’est simplement pas une solution pour le défi que représente la réduction des émissions de GES," comme Pielke Jr, l’a écrit le 18 septembre 2008, lui qui est au (Center for Science and Technology Policy Research at University of Colorado), "Il est grand temps que nous commencions à appeler un chat, un chat, et ce que la "bourse du carbone" est réellement, une "taxe et une félonie"

Le 7 février 2009, Pielke faisait une déclaration que "le consensus politique entourant le politique climatique s’effondre et a déclarer sans ménagement, que l’actuelle politique basée sur la "bourse du carbone" pour réduire le RCA est "imaginaire et fantaisiste".

Comme l’a écrit Pielke Jr, "Le consensus politique entourant la question climatique est en chute libre. Si vous ne prenez pas conscience de cette réalité, vous le serez très prochainement."L’effondrement est causé par les législateurs et leurs conseillers politiques (quelques-uns étant des scientifiques), qui ne peuvent plus ignorer la réalité, que les cibles de stabilisation des émissions, comme 450 ppm (ou même des cibles moindres), sont tout simplement impossibles à atteindre avec l’approche sur les changements climatiques qui est utilisée depuis plus d’une décennie. Des politiques absolument imaginaires et fantaisistes sont la plupart du temps sujettes à un rapide fiasco.
voir ici : Policies that are obviously fictional and fantasy are frequently subject to a rapid collapse.

La loi sur le climat pourrait augmenter les émissions de CO².

Même aujourd’hui, les groupes environnementalistes mettent en garde le gouvernement que la loi proposée pourrait augmenter les émissions au lieu de les réduire.

La prédiction de l’effondrement du consensus de Pielke Jr, sur les politiques climatiques du gouvernement, semble devenir une réalité, quand les législateurs démocrates paraissent vouloir reculer devant la possibilité d’un passage rapide du Congrès vers une loi sur la "bourse du carbone. Selon Pielke Jr, il ne croit pas que les votes sont là, et même les démocrates très libéraux remettent en question la loi et trouvent des mesures dilatoires pour la stopper. Le Congrès pourrait ne pas voter cette loi sur le climat cette année et l’a reporté à plus tard. Peu d’héroïsme chez les démocrates pour une discussion déchirante sur un débat sur le climat.
Voir ici : Congress may not vote on climate change bill this year' & Delayers: 'Little stomach among Democrats for a bruising debate' on warming proposal...'GOP welcomes new schedule'

Les couts de la mise en œuvre d’une telle loi durant la crise économique massive actuelle, jouent un très grand rôle sur les législateurs, dans la mise à l’écart d’une loi semblable, ou du moins, pour la remettre à plus tard. (Vous verrez que le prix de l’énergie augmentera sous la gouverne d’Obama et surtout avec la "bourse du carbone," comme l’a mentionné le président démocrate du Conseil sur l’énergie, et de nouvelles analyses qui montrent, que la politique du président Obama avec son plan climatique va aussi créer du chômage et affecter les consommateurs.
voir ici : An April 30, 2009 Zobgy Poll has found that only 30% of Americans support global warming cap-and-trade legislation while 57% oppose it. [Editor's Note:

Malgré le rejet massif des Américains pour cette loi, le Congrès pourrait persister à pousser de l’avant cette proposition pour d’autres raisons cachées, qu’il ne veut pas dévoiler. Les démocrates identifient ce projet comme étant une des plus importantes sources de revenues de tous les temps. Même si cette loi ne réduisait pas d’un iota les émissions de GES, elle apportera plein de fric à l’État et aux promoteurs de cette arnaque, comme le mentionne le sénateur James Inhofe, un républicain, "ces lois sont des fardeaux économiques et ne changent rien au climat."
voir ici : Senator James Inhofe (R-OK) has said, these bills are "all economic pain for no climate gain.”

Harry Reid, le président de la majorité démocrate a annoncé la semaine passée, qu’il voit cette loi comme étant le "plus gros mal de tête" que ce Congrès et les démocrates de la chambre, ont a résoudre, parce que la chambre à beaucoup de difficultés à rallier suffisamment de votes pour cautionner cette loi.
Voir ici : House climate bill is difficult vote for Texas Dems

Pas de solution pour un problème inexistant
La plupart des scientifiques à travers le monde se moquent publiquement de la peur du RCA et des efforts pour réduire et contrôler les émissions de CO². Le paléoclimatologue Le Dr. Bob Carter de l’université James Cook et ex-président de la science terrestre du Conseil de recherches scientifiques australien à dit à Climate Depot

Voir ici : Attempts to mitigate theoretical human-caused global warming through restricting carbon dioxide emissions have no merit.

"La prétention de pouvoir atténuer le réchauffement global théorique à travers la réduction des émissions de CO², n’a aucun mérite. Selon sa vraie nature, le projet pour les transactions boursières sur la "bourse du carbone" est extrêmement couteux, socialement dérangeante et représente une haute probabilité de couts, pour résoudre un problème inexistant," comme l’a écrit le Dr. Carter, le 4 mai 2009. Le Dr, Carter a aussi témoigné devant le comité sénatorial américain sur l’Environnement et les travaux publics, le 6 décembre 2006. Voir ici :

Citation :
Couper les émissions de CO² en Nouvelle-Zélande ou ailleurs dans le monde, va résulter à peu de changements pour le climat futur, parce que quelques augmentations de plus dans le niveau du CO² atmosphérique refroidit l’atmosphère et pour chaque unité de plus ; au pire, quelques dixièmes de degrés en plus, même si on doublait le CO², comparé à celui de l’ère pré industriel. Les humains affectent le climat local, mais, même si les ÉUS ont dépensé $ 50 milliards depuis 1990 pour l’identifier, les effets de la somme globale de CO² produite depuis par eux, n’a jamais pu être mesurée; par conséquent, elle doit être enfouie dans les changements naturels du système climatique.

Le RCA, un substitut de la science

Le professeur émérite du RU, Phillip Stott de l’université de Londres, ridiculise aussi la peur du RCA et les efforts pour réduire les émissions de CO².

Citation :
Stott a écrit le 21 septembre 2008, "avec une planète qui va probablement se refroidir au cours des prochaines décennies, et avec les nouvelles politiques énergétiques de la Chine, de l’Inde, du Brésil et des autres pays, les beaux jours de l’expansion du RCA seront surement une histoire du passé. " Comme l’explique Stott, le RCA est un substitut da la science, un substitut à l’économie, et un substitut politique, et pourrait aussi devenir un substitut hypothécaire.

Traduit de l'anglais par Vinety, le 5 mai 2009

Amicalement

Vinety

_________________
La modération a bien meilleur gout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vinety.com
 
James Hansen, le père du RCA, vire capot?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» James M. Barrie (1860 - 1937), le père de Peter Pan
» Le fils de James sur scène avec son père
» James BALDWIN (Etats-Unis)
» Shahrukh parle de son père
» Le dernier des Mohicans (James Fenimore Cooper)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V i n e t y info planète :: Alarmiste RGA et environnementaliste commentée-
Sauter vers: